Denjean Céline

Céline Denjean, Le cheptel

Céline Denjean a une prédilection pour le côté sombre de l’Homme. Dans ce roman, elle en extrait toute la vilenie et la bassesse et pourtant elle met aussi en évidence la pureté de certaines âmes. Troublant paradoxe qui est le fil conducteur de ce roman. Le mal absolu est confronté à l’ingénuité totale et ce manichéisme exacerbe tout.

Le mal paraît encore plus noir.

Le bon semble encore plus pur.

« Le cheptel » est remarquable à bien des niveaux.

Le sujet est passionnant et fait entrapercevoir à quel point un endoctrinement habilement mené peut être dramatique.

Céline Denjean pose le débat en premier plan, elle utilise le passé pour corrompre le présent. Tortueux mais subtil.

La construction est des plus originale et l’auteure passe haut la main l’épreuve des voix multiples. Les chapitres se suivent et ne se ressemblent pas. Les différences de narration donnent et cassent le rythme. Cet exercice difficile est mené de main de maître, j’ai rarement lu un thriller qui soit à la fois aussi long et aussi court…

D’ailleurs, ce roman est-il un thriller ? Difficile de le faire rentrer dans une case particulière tant il condense tous les styles. Roman noir, polar, thriller… peu importe.

L’Hydre à plusieurs têtes qu’est « Le cheptel » fait partie de ces romans qui poussent à la réflexion, qui donnent à réfléchir. Et qu’on ne lâche plus une fois commencé.

La réalité se mêle à la fiction, rappelant au lecteur de ne pas oublier l’Histoire dans l’histoire, de se rappeler ce qui n’est pas si temporellement éloigné de nous et d’ouvrir les yeux sur ce qui arrive au monde lorsque l’Homme perd la mémoire.

Difficile de s’imaginer que l’humain est capable du pire. J’en suis consciente et pourtant je préfère imaginer le bon que l’on peut en tirer. Ce n’est pas de la candeur, c’est de l’espoir.

.

 

4ème de couv’

 

Le corps d’une jeune femme est retrouvé en Lozère.
Au regard des éléments qu’ils détiennent, les enquêteurs de la SR de Nîmes se forgent rapidement un avis: elle a fait l’objet d’une chasse à l’homme…
Pour le capitaine Merlot, d’Interpol, les conclusions médico-légales placent cette victime dans une longue série.
Les gendarmes nîmois vont alors apprendre à leur grande stupéfaction, qu’Interpol tente depuis vingt-cinq ans de démanteler un réseau de trafic d’êtres humains.
Louis Barthes, notaire à la retraite, est à la recherche de sa soeur jumelle dont il ignorait l’existence. Ses démarches vont a peu à peu le faire remonter jusqu’à une poignée d’orphelins juifs dont la fuite vers l’Espagne s’est arrêtée dans les Pyrénées…
Jeune adolescent de 13 ans, surdoué, Bruno passe des vacances dans les Pyrénées quand il tombe dans un dangereux torrent et est emporté par les flots. Il parvient miraculeusement à s’extirper des eaux tumultueuses, et cherchant de l’aide, découvre une communauté vivant hors temps et hors réalité dirigée par une grande prêtresse qui se fait appeler Virinaë.

Trois fils que Céline Denjean tisse ensemble dans un suspens et une tension exceptionnels, et surtout avec sa remarquable maîtrise du récit révélée dans ses précédents romans.

 

9 réponses »

A vot' bon coeur m'sieurs dames...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s