Commère Hervé

Hervé Commère, Imagine le reste

Ce diaporama nécessite JavaScript.

4ème de couv’

imaginesImagine le reste c’est l’histoire d’un sac, qui passe de main en main et qui change le destin des hommes qui ont cru le posséder.
Karl et Fred, d’abord les deux meilleurs amis du monde, deux frères. Des petits coups à droite à gauche, quelques trafics, un peu de contrefaçon, quelques vols de voitures et la prison aussi.
Et puis un jour Fred arrive chez Karl et lui annonce leur départ imminent en lui montrant un sac plein de billets mauve. Deux millions d’euros. De quoi avoir la vie dont ils rêvaient, et surtout, de quoi aller chercher Carole, la fille qu’ils ont toujours aimée, qui les a quittés et que Fred compte épouser.
Mais sur la route qui doit les conduire à Carole, alors que les deux amis dînent tranquillement en savourant leur victoire, leur voiture est volée sous leurs yeux et avec elle le sac contenant les millions.
Les voleurs volés à leur tour, tout aurait pu s’arrêter là, mais l’histoire ne fait en réalité que commencer… ou continuer…
Car le sac est passé entre les mains de Nino, un chanteur qui croupit dans un bar de nuit et qui est le seul à ignorer son talent. C’est sa fuite avec le sac volé qui lui permettra, contre toute attente, de devenir un rock star mondialement connue. Et c’est à cause de ce sac qu’un jour, ce chanteur en pleine lumière, aussi connu que Mick Jagger, disparaîtra au faîte de sa gloire pour ne réapparaître que deux ans plus tard…
Que s’est-il passé entre temps ? Vous le saurez en lisant cette histoire…

Humeur musicale

(A écouter pendant la lecture de cet article)

J’avais l’embarras du choix, je choisi David Bowie et une de mes chansons préférées.

Mon avis

5 ETOILES

Un moment de grâce.

Voilà ce qu’on vit en lisant « Imagine le reste », comme si la bonté de l’homme était réelle et palpable. Comme si Coupdecoeurl’amitié et l’amour étaient seuls à régir le monde, à l’exclusion de toute autre chose. Comme si, derrière tout Homme, quelque soit son chemin, son parcours ou son destin, le Bon gagnait toujours face au Mauvais.

Voilà ce que fait ce roman, et bien plus encore car Hervé Commère a réussi un véritable tour de force en donnant vie à des personnages d’une rare profondeur, reliés les uns aux autres par deux millions d’euros. Se séparant, se fuyant, se détestant pour ces jolis billets mauves mais se sauvant aussi, d’une certaine manière.

Des morceaux de vie, des bouts d’âmes jetés en pâture sous la plume de Mr Commère. Malmenés et baladés dans une histoire étonnante qui va de Calais à Sainte Maxime, ces personnages différents et pourtant si semblables vont se révéler grâce à un petit sac de cuir brun. Les bons avec leur part d’ombre, les mauvais avec leur part d’humanité, chacun d’entre eux si touchants et si humains .

Mais ce n’est pas tout, car ce roman n’est pas fait que de mots. La musique prend une place essentielle, presque centrale dans le récit et c’est sous fond de batterie, guitare électrique, trompette et même trombone qu’Hervé Commère joue son histoire, car on sent bien que l’auteur s’amuse à nous berner, qu’il joue au chat et à la souris et pas seulement avec ses créatures. Ça sonne juste, pas une seule fausse note. Chaque mot est à sa place, chaque phrase est mélodieuse, chaque chapitre est un couplet de ce fabuleux morceau de musique qu’est ce roman. On se laisse bercer par une ballade et soudain, c’est un bon vieux rock qui secoue tous nos synapses, déclenchant même un mouvement saccadé de la jambe pour battre le tempo.

Voilà ce que fait « Imagine le reste ». Il prend en main notre imagination et nous emmène sur des chemins très surprenant, suivant des individus sur les routes de France, faisant des détours étonnant et tout ça les yeux bandés, pour nous emmener dans une destination finale magistrale, nous arrachant même quelques larmes au passage.

Advertisements

9 réponses »

  1. Je lui ai pris à Saint-Maur et il est dans ma Pal depuis. Il va bien falloir que je me décide à lui faire prendre l’air… Ta chronique inspirée lui a fait gagner quelques places, c’est sûr…. 🙂

  2. Je n’ai jamais lu cet auteur mais ton billet me donne sérieusement envie de la découvrir. D’ailleurs j’ai l’impression que sur ton blog (que je découvre), je vais pouvoir trouver de nombreuses idées de polars ou romans noirs…

  3. Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !
    C’est tout à fait ça, oh que je suis heureux de lire tes magnifiques mots, si justes !
    Mais maintenant tu vas arrêter de lire dans ma tête, ça suffit hein ! 😉

A vot' bon coeur m'sieurs dames...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s