Coups de coeur

R.J. Ellory, Mauvaise étoile

ob_8aff6797a273ff696838210efec3c8e0_ellory-etoile-okVoilà, c’est arrivé…

Cet instant de frayeur, d’appréhension qui fait qu’on repousse la fin d’une lecture de peur d’en deviner l’issue. Cette angoisse qui nous laisse deviner une conclusion que nous refusons. Ce trouble qui nous attache tant aux personnages et qui nous souffle un sentiment de déni quant à leur destin. Alors survient un paradoxe cruel qui donne envie de ralentir sa lecture afin de ne surtout pas voir arriver la dernière page mais qui fait aussi défiler les mots de plus en plus vite tant il nous tarde de vérifier si notre anxiété était justifiée ou non.

La fin arrive et…les larmes coulent. Encore.

La découverte de l’œuvre de Roger Ellory me surprend, me bouscule, me désarçonne même. Ses romans sont incomparables tant ils sont différents les uns des autres et c’est là que le vrai talent se révèle. Un talent inégalable dont les seules constantes sont la profondeur de ses personnages et l’émotion qui transpire de ses mots.

« Mauvaise étoile » est le troisième roman de l’auteur que je découvre et la surprise reste intacte. Ellory réussit à nouveau à écrire un récit radicalement différent et à offrir une nouvelle palette de sa talentueuse plume.

Le premier chapitre annonce d’emblée la cadence et cette dernière ne faiblira pas une seule fois malgré les 500 pages du roman.L’auteur nous fait croire que le chemin est balisé alors qu’il n’en est rien. Sa maîtrise de l’écriture est telle que chaque protagoniste de l’histoire, même le plus insignifiant, a une psychologie fouillée et réfléchie. Chaque personnage est pensé et prend sa place dans cet univers. Tout y est soigneusement posé. Le style est méthodique et incroyablement intelligent.

Road movie placé en plein milieu des sixties américaines, cette pépite qu’est « Mauvaise étoile » parle d’amour sous toutes ses formes mais surtout de la fascination et des conséquences qu’elle peut engendrer. Avec son roman, Ellory crée toute une réflexion sur l’ascendance et l’attraction que peut avoir une personne sur une autre, sur les décisions et les actes que peut engendrer l’amour, qu’il soit pur ou malsain mais également du destin que l’on croit parfois tracé et de la malchance qui s’installe comme une fatalité et refuse de repartir.

Mais « Mauvaise étoile » est avant tout un grand roman noir, parfois très violent et sans concession où s’est glissé une belle lueur d’amour et d’espoir sur l’âme humaine.

 

images4JW09GZH 5Sans titre  

Humeur musicale

Pour accompagner ce roman, je rends honneur aux multiples dons de Monsieur Ellory. Chanteur et musicien du groupe The Whiskey Poets, il prouve que la fée talent s’est beaucoup penchée sur son berceau.

4ème de couv’

AVT_RJ-Ellory_5939

 

Texas, 1964. Après l’assassinat de leur mère, Elliott et Clarence passent de maisons de correction en établissements pénitentiaires pour mineurs. Le jour où Earl Sheridan les prend en otages, les deux adolescents se trouvent embarqués dans un périple meurtrier. Alors que Sheridan sème la terreur sur leur route, une sanglante et terrible partie se met en place entre les trois protagonistes. On retrouve dans Mauvaise étoile tout l’art de l’auteur de Seul le silence : une écriture à la fois poétique et réaliste, des personnages d’une humanité complexe et déchirante aux prises avec leur face sombre, une intrigue qui tient le lecteur captif jusqu’à la dernière page.

 

 

 

     

Advertisements

28 réponses »

  1. Comme d’habitude la chronique est merveilleusement écrite. Que j’aime te lire et partager tes émotions 🙂
    J’ai celui-ci dans ma PAL et je vais lui faire gagner beaucoup de place 🙂

  2. Je l’attendais encore plus que les autres, ta chronique de ce Ellory là. Tu sais combien ses ROM ns me touchent. Celui-ci reste mon préféré et celui qui m’a touché le plus.
    Ta chronique me donne donc des frissons

  3. kikou ma soeur,
    étant restée un peu sur ma faim avec l’avant dernier,
    peut être n’était ce pas le moment de le lire, que sais je !
    là tu me redonne cette envie, ..
    rajouté sur ma liste,
    de plus j’aime sa façon de chanter, doué le Mr
    a bientôt pour encore plus de découvertes

  4. Je n’ai pas lu celui ci. A vrai dire je n’ai lu qu’un ou deux livres de cet auteur qui il est vrai est assez doué pour raconter de sacrées histoire ! Bon rassure toi , il est sur mes étagères donc un jour où l’autre…. Bisou Nath ! 🙂

    • Merci pour ton passage chez moi mon ptit mulot 🙂
      J’ai découvert Ellory depuis peu et j’en suis au troisième. J’ai déjà eu un énorme coup de cœur pour Papillon de nuit et j’ai beaucoup aimé Les assassins.
      Un grand auteur

A vot' bon coeur m'sieurs dames...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s