Coups de coeur

Emma Donoghue, Room

room-01Quand je serai grande, je lirai tout plein de livres. Des sans images, pas comme ceux que j’ai dans ma bibliothèque. Ils me raconteront des histoires qui me feront rêver, ou pleurer, ou qui me feront peur avec des fantômes ou des croques mitaines.

Quand je serai grande, je pourrai lire des livres qui donnent beaucoup d’émotions, comme celui qui est sur la table de chevet de ma maman. Il est drôle ce livre, la couverture elle est toute rose et il y a le dessin d’un bonhomme soleil dessus. On dirait qu’il a été écrit pour un enfant comme moi mais ma maman elle m’a dit que c’était que pour les adultes et c’est sûr, puisqu’il y a pas d’images.

Ce livre, il l’a fait pleurer ma maman. Elle a dit à mon papa que c’était un des livres les plus bouleversants qu’elle ait lu, que la construction était unique et que ça lui rappelait un autre livre qui s’appelle « Quand j’avais 5 ans je m’ai tué ».

Ma maman elle dit aussi qu’elle ne sait pas comment la dame qui l’a écrit a fait mais qu’on dirait vraiment qu’un enfant de 5 ans s’est glissé dans les pages de ce livre et que quand on le lit, on régresse et on redevient tout petit. Je sais pas comment c’est possible, j’ai jamais vu un adulte redevenir petit ou alors elle est magicienne la dame avec son nom imprononçable.

Du coup, mon papa il l’a lu aussi et il a trouvé qu’il était naïf, triste et terrible, rempli d’amour et de lumière. J’ai vérifié, rien ne tombe quand on l’ouvre. Ni amour, ni lumière. Ça doit être parce que c’est bien accroché à l’intérieur.

Ma maman, elle a tellement aimé ce livre qu’elle est en train d’écrire à tous ses amis lecteurs comme elle à quel point il est magique. Je me penche sur son épaule pour regarder ce qu’elle écrit mais c’est bizarre, c’est pas comme d’habitude. Elle écrit comme moi alors que c’est une grande. Sa première phrase c’est «  Quand je serai grande, je lirai tout plein de livres… »

Ça me revient, elle a pas d’enfant ma maman…

images4JW09GZH

5Sans titre

 

Humeur musicale

Pour le clip et pour la douceur

4ème de couv’

Jack fête ses cinq ans dans la chambre qu’’il habite avec sa mère depuis sa naissance et dont il ne sort jamais. Il y aAVT_Emma-Donoghue_5991 Madame Porte, Monsieur Tapis, Madame Table et Monsieur Lit, tous les éléments du quotidien enfin, qui deviennent des compagnons d’’isolement. Il y a aussi Grand méchant Nick, celui qui apporte les cadeaux du dimanche et qui tient mère et enfant enfermés ; et Dent Malade, qui fait souffrir Ma. Le point de vue de l’’enfant tient tout le roman et lui confère une grande force affective autant qu’’une dureté troublante. Room est le septième roman de l’’auteure irlandaise, mais seulement le deuxième traduit en français. Il s’’inspire d’un fait divers, mais dépasse largement la logique de compte-rendu, grâce à une écriture incarnée et une belle confiance laissée à ce petit garçon, dont le point de vue, à la fois naïf et lucide, donne au roman une douceur tragique.
Room a été finaliste du Booker Prize.

 

Stock, Décembre 2011

 

     

Publicités

44 réponses »

  1. bonjour, un livre que j’ai acheté sur un coup de cœur, je n’ai pas accroché tu tout mais il m’a laissé un mal être indescriptible car j’ai pensé à ce que ce gosse et sa mère allaient devoir faire pour s’intégrer dans la société, elle 7 ans après, lui qui ne connait que cette « room » – un faits divers tragique – ce n’est pas du rêve même si la maman lui apprend avec ses moyens à survivre….

    • j’ai trouvé ce roman bouleversant et le point de vue pour l’écriture était casse-gueule mais l’auteure s’en est sortie si bien… 🙂
      Après, on aime ou pas, je peux comprendre que tu n’aies pas accroché à cause justement du style.

  2. Alors, là, en parcourant le blog, je vois qu’on partage aussi cet énorme coup de coeur pour ce livre ! J’ai tellement adoré que je l’ai offert à tous ceux que j’aime, tout en sachant que, s’ils ne l’appréciaient pas, ça allait déraisonnablement me peiner…

  3. Je dois le lire aussi, il attend bien sagement dans ma biblio !! En tout cas, j’ai adoré ta chronique. Attention avec le résumé, ils ont zappé les apostrophes. 😉

  4. J’en avais entendu beaucoup de bien à l’époque.
    Je me souviens l’avoir pris à la bibliothèque, mais..
    Je ne me souviens pas l’avoir lu.
    Là maintenant, tout de suite, je regrette.
    Voilà t’es contente, hein ?

  5. hello ma soeur
    comme d’habitude ta plume si légère dans la folie humaine nous donne envie de le lire immédiatement
    comme d’habitude puisque l’on ne peux tout acheter tu me le passeras
    comme d’habitude cette chronique est magique
    comme d’habitude ma PAL a encore augmentée grace a toi qui me fait découvrir des mondes que je ne connaissais pas

  6. Waouhh quelle chronique qui prend aux tripes!!! Ce petit est dans ma PAL depuis trop longtemps, je vais l’en sortir…grâce à toi!!!

  7. je chiale comme une madeleine, tu es contente ? C’est malin…
    Ce livre est unique, ce livre est magique oui. Merci de si bien le mettre en valeur. Dans mon top 5 à vie

A vot' bon coeur m'sieurs dames...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s