Flynn Gillian

Gillian Flynn, Les apparences

Résumé

51LYiITmRxL__SL500_Amy, une jolie jeune femme au foyer, et son mari, Nick, forment en apparence un couple modèle. Victimes de la crise financière, ils ont quitté Manhattan, leur vie aisée, leur travail dans la presse, pour s’installer dans la petite ville du Missouri où Nick a grandi. Le jour de leur cinquième anniversaire de mariage, celui-ci découvre dans leur maison un chaos indescriptible : meubles renversés, cadres aux murs brisés, et aucune trace de sa femme. L’enquête qui s’ensuit prend vite une orientation inattendue : sous les yeux de la police, chaque petit secret entre époux et autres trahisons sans importance de la vie conjugale prennent une importance inimaginable et Nick devient bientôt un suspect idéal. Alors qu’il essaie désespérément de son côté de retrouver sa femme, celui-ci découvre qu’elle aussi lui dissimulait beaucoup de choses, certaines sans gravité, d’autres bien plus inquiétantes.

L’auteur

Naissance à Kansas City . Gillian Flynn est née à Kansas City de deux gillian-flynnprofesseurs : sa mère enseignait la lecture et son père le cinéma. Elle finit diplômée de l’Université du Kansas en langue anglaise et en journalisme. Après deux années à travailler pour un magazine économique, elle part à Chicago, où elle passe une maîtrise en journalisme avant de découvrir qu’elle n’a pas l’estomac nécessaire pour couvrir les faits divers. Étant cinéphile avec un diplôme de journaliste, elle part pour New York et travaille pour Entertainment Weekly. Elle y passe dix années de bonheur, à passer d’un lieu de tournage à un autre (en Nouvelle-Zélande pour Le Seigneur des anneaux à Prague pour Les Frères Grimm en passant par un coin de Floride pour Jackass) Durant ces quatre dernières années dans ce même magazine, elle est critique TV. Son premier roman paru en 2006, Sharp Objects, fut finaliste du prix Edgar et remporta les deux « Dagger Awards » en Angleterre – une première. Il fut traduit dans vingt pays et vendu pour le cinéma : Flynn elle-même rédigera le scénario. Son second roman, Dark Places, a été publié en mai 2009. Flynn habite Chicago avec son mari Brett Nolan et un énorme chat noir nommé Roy.

imagesCAI934ZC

Mon avis

et ceux des autres : EmOtions

images1Un homme, une femme, une histoire d’amour…

Une équation somme toute banale, mais méfions nous des apparences…

Une vie new-yorkaise, de l’argent, une belle maison, un bonheur presque sans tâche pour Nick et Amy… Presque, car ce que le commun des mortels vit au quotidien les rattrape inexorablement : Chômage, maladie, non dits…Quatre ans après leur mariage, Nick et Amy vendent leur belle maison et partent s’installer dans un trou perdu du Missouri.

Cela suffira pour le résumé car il est inutile d’en dire plus sous peine de dévoiler une partie de l’intrigue, quoiqu’il soit difficile d’atteindre le degré d’imagination de Gillian Flynn et d’en deviner tous les méandres..

Il suffira simplement de dire que vivre aux côtés de quelqu’un chaque jour nous pousse tous à une sorte d’abandon de soi. Que le premier d’entre nous qui n’a jamais camouflé ses sentiments et ses pensées les plus profondes jette la première pierre… De compromis en concession, l’être humain n’est jamais réellement lui-même avec ses congénères, sous peine d’abandon, de solitude, de rejet.

Rien n’est pire que d’être rejeté, alors nous nous cachons derrière nos apparences. Nous jouons tous un rôle, parfois mauvais, souvent bon, dans la comédie à petit budget ou le blockbuster qu’est notre vie. Rien de honteux à cela, nous vivons, nous existons à travers le regard des autres.

Gillian Flynn réussit là l ‘exploit d’écrire un roman de plus de 500 pages comme une thèse entière sur le sujet et nous jette la vie et les apparences de ses personnages à la figure pour mieux nous faire prendre conscience de l’importance et de l’influence de notre paraître.

Plus qu’un roman, plus qu’un polar, une leçon de vie !

Ma note : 10/10

Lien vers le site de Gillian Flynn (en anglais)

Humeur musicale

au vu des paroles, c’était juste une évidence…et j’aime cette version

 

Publicités

16 réponses »

  1. Comme vous dire. Il nous faut ,chaque année, choisir 10 coups de cœur au comité de lecture polar. 10 polars parmi les 480 que nous avons lu en 2012. Et bien, ce titre fait parti des 10 derniers. Donc Coup de cœur 2012 pour moi aussi.
    « http://b14-sigbermes.apps.paris.fr/userfiles/file/Bibliographies/coups-de-coeur-bibliothecaires-2012/coups-de-coeur-bibliothecaires-2012/flash/../assets/flash/page.html?link=http%3A%2F%2Fb14%2Dsigbermes%2Eapps%2Eparis%2Efr%2Fuserfiles%2Ffile%2FBibliographies%2Fcoups%2Dde%2Dcoeur%2Dbibliothecaires%2D2012%2Fcoups%2Dde%2Dcoeur%2Dbibliothecaires%2D2012%2Ehtml » type= »text/html » scrolling= »no » marginwidth= »0″ marginheight= »0″>

  2. moi aussi en plus si tu mets marilyn manson en fond musical moi j’adopte les yeux fermés ma soeur, tu me le passera
    en tout association géniale livre, musique je love moi

  3. Eh bien moi rien à faire je n’ai pas pu aller jusqu’au bout de ce roman ! Pourtant si vous saviez comme c’est extrêmement rare que je ne termine pas un livre ! Je ne sais pas ce qu’il s’est passé avec celui-ci … mais impossible de franchir le cap de la 150ème page ! Soporifique voilà comment je qualifie les 150 premières pages de cet ouvrage … pourtant je suis totalement fan des thrillers psychologiques … c’est à n’y rien comprendre ! 😦

  4. Yes yes yes ! Encore une convertie à la magie de ce roman de Flynn, de ce génie du thriller psychologique.
    ça me fait sacrément plaisir de te voir rejoindre le clan 😉

A vot' bon coeur m'sieurs dames...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s