Senécal Patrick

Patrick Senécal, Contre Dieu

ContreDieu_248Tu es dubitative devant ta bibliothèque et ton regard est attiré par ce tout petit roman, cette novella perdue parmi les pavés de 500 pages que tu n’as pas la force de soulever.

Tu le prends délicatement dans ta main et tu sais que cet auteur québécois à souvent réussi à te surprendre et qu’il est capable de se renouveler malgré ses sujets sombres, parfois même ultra-violents.

Tu sais, pour en avoir entendu parler, que celui-là est un véritable exercice de style et tu es pressée de découvrir une nouvelle facette du talent de Patrick Senécal.

Alors tu commences à le lire… et tu ne peux plus t’arrêter car aucun point ne vient freiner ce texte. Aucune ponctuation, si ce n’est quelques virgules, ne te permet de reprendre ton souffle. Presque une noyade, une lente descente dans des abîmes noirs et désespérés, dans la déchéance d’un homme qui avait tout et qui n’a plus rien, dans l’incommensurable tristesse que tu finis par faire tienne tant elle est prégnante, dans l’incompréhension d’un être face à l’intolérable.

Tu es à bout de souffle. Pas même un point final ne vient clore ce récit et tu sentirais presque les effluves de crasse et de démence qui le cerne. Tu réalises que Senécal a réussi un double exploit en écrivant une seule et même phrase, sans pour autant lasser et en utilisant la deuxième personne, exercice périlleux qui rend le récit plus inquiétant encore.

Tu le reposes sur ta table de nuit et tu réfléchis à ta vie. A ce qu’elle a de beau, à ceux que tu as perdus, mais aussi à l’amour et à l’amitié, à ce qui la rend si valable d’être vécue et tu réalises que d’autres n’ont pas cette compréhension et qu’il est parfois si simple d’en rejeter la faute sur autre que soi. Et tu t’endors en paix, contre les regrets.

4COEURS2

Humeur musicale

Un clip parfait pour cette histoire et un de mes groupes préférés.

4ème de couv’

Que se passe-t-il dans la tête d’un homme lorsqu’il perd, tout d’un coup, toutes ses raisons de vivre ? Quand patrick-senecaltout ce qu’il a construit s’effondre ? Que se passe-t-il quand on ne comprend pas pourquoi le sort s’acharne sur nous ? Qu’est-ce qui nous retient, maintenant que tout est fini, qu’on n’a plus rien, de ne pas devenir monstrueux ?

Sur quoi construit-on sa vie lorsque plus aucune morale ne trouve prise sur nous ? Ta maison devient trop grande, tes amis commencent à t’énerver, tu disparais, tu te caches, tu coupes les ponts avec ta réalité, tu n’as même plus envie de voir ta propre famille.

Tu ne cherches aucune aide, tu ne cherches personne. Tu ne veux plus rien. Tu as des idées noires, très noires. Et tu te mets à chercher un responsable. Et finalement, tu le trouves…

Mais tu ne peux rien contre Lui. Patrick Senécal nous livre ici un roman fulgurant, un Coup de tête au sens le plus strict du terme !

Editions Coups de tête, 2010

 

 

     

Publicités

22 réponses »

  1. Tu sais parler au coeur, toi, tu sais dés le matin nous mettre de bonne humeur et nous rendre la vie plus légère, tu as ce don précieux de passeuse d’émotion et forcément on ne peux que t’en remercier miss, Nath.
    Tu vois c’est Foumette qui m’a fait découvrir cet auteur, mais c’est toi qui me donne la foi de le relire.
    Comment tu fais pour tirer la substance moêlle des titres que tu lis et de nousles restituer de telle façon..
    Merci dame Nath pour vos superbes chroniques.
    Et moi je m’en vais relire ce petit livre noir que tu as su rendre lumineux.

    • Ce que tu me dis me touche beaucoup ma ptite Geneviève. Je mets beaucoup de moi dans mes chroniques, parfois même un peu trop je trouve…. mais je ne sais pas faire autrement. 🙂

      • Surtout ne change rien. Elle sont parfaite ses chroniques. Tel un caméléon, tu empreinte au style de l’auteur pour nous le faire découvrir. Et c’est justement parce que tu y met de toi qu’elle sont aussi pertinente. Encore Merci Miss 🙂

  2. J’aimerai bien le découvrir celui ci!!!!Je pense que ça doit remettre bien des idées en place!!!!!;)
    Je ne connais pas encore cet auteur, mais je me note de faire sa connaissance en 2015!!!!!;)
    Merci pour ce beau partage!!!!
    Moi aussi en ce moment je veux des petits livres…..;)

  3. Une exellente chronique de plus, une ! Et il a l’air excellent le livre. S’il l’est autant que le morceau d’Anathema, ça promet 🙂

  4. wow, étonnante conclusion d’un livre qui pourtant ne parle pas de paix. Une des lectures les plus noires que j’ai pu faire et une des plus marquante. je vois avec contentement, qu’il en est de même pour toi 😉

A vot' bon coeur m'sieurs dames...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s