Coups de coeur

Antonin Varenne, Trois mille chevaux vapeur

CHEVAUX VAPEUR +4D’abord, il y a ce vent chaud de Birmanie, avant la mousson, qui assèche les corps et qui rend les hommes à demi fous. Puis vient la sécheresse londonienne, celle qui rend Londres putride et qui la noie sous sa crasse et sa misère. Enfin il y a le soleil sans pitié des déserts américains, celui qui creuse des sillons dans la terre et sur le visage des hommes.

Trois mille chevaux vapeur n’est pas qu’un livre : c’est un voyage, des voyages…

C’est la découverte du Nouveau monde par un nouvel homme. C’est un road movie dans un pays en devenir. C’est un western où la terre promise illusionne ou désillusionne. C’est la guerre et la ruée vers l’or.

Trois mille chevaux vapeur n’est pas qu’une histoire : c’est une aventure, des aventures…

C’est celles d’un homme en quête de rédemption et à la poursuite de ses fantômes, qui s’ouvre au monde et à la vie. C’est la découverte du Nouveau monde par un nouvel homme. C’est la traversée des États-Unis par un anglais, dans un siècle de conquêtes.

Trois mille chevaux vapeur n’est pas qu’un roman : c’est un portrait, des portraits…

D’hommes fiers et courageux mais aussi de lâches et d’assassins. De soldats obéissants et de colons inconscients. De femmes fortes luttant dans un monde où Jane Eyre était tout juste considérée comme une lecture convenable. D’un héros dont l’évolution se dévoile au fil des pages, jusque dans les lettres qu’il écrit.

Trois mille chevaux vapeur est tout cela et bien plus encore car ce roman est dense, riche, profond, empli d’émotions et d’humanisme. Le lire est un voyage intérieur où le rêve américain se confond avec l’obsession, où des personnages d’horizons différents se croisent, puis se quittent, pour parfois mieux se retrouver.

Le talent d’un grand écrivain est d’offrir du rêve à ses lecteurs et Antonin Varenne est un surdoué en la matière. Les grands espaces et l’aventure qui sont la toile de fond de ce roman magistral sont autant de pays imaginaires qui emportent vers d’autres lieux car l’Eldorado est partout. Il suffit de lever les yeux ou de regarder à travers ceux des autres et le pays imaginaire et merveilleux, où la réussite est à portée de n’importe qui, apparaît sans qu’il soit besoin de partir bien plus loin que les pages d’un livre.

images4JW09GZH

5Sans titre

 

Humeur musicale

Ce morceau de Muse a été influencé (entre autre) par la musique d’Enio Morricone

4ème de couv’

25816

Birmanie, 1852. Arthur Bowman, sergent le la Compagnie des Indes orientales est choisi pour accomplir une mission secrète durant la 2e guerre anglo-birmane. Mais l’expédition tourne mal et les hommes sont capturés et torturés pendant plusieurs mois. Seuls dix d’entre eux en sortiront vivants.
Londres, 1858. Alors qu’il se noie dans l’opium et l’alcool, luttant avec ses fantômes, Bowman découvre dans les égouts le cadavre d’un homme mutilé. La victime semble avoir subi les mêmes sévices que ceux qu’il a endurés dans la jungle birmane.
Persuadé que le coupable est l’un de ses anciens compagnons de captivité, Bowman décide de partir à sa recherche. Une quête qui s’achèvera douze ans plus tard, en 1864, sur les rives d’un autre continent.
À l’Ouest. Où une autre guerre a éclaté. Le chemin qui le mènera à la vérité sera aussi celui de sa rédemption.

Albin Michel, 2014

 

 

 

 

 

 

     

Advertisements

26 réponses »

  1. Voilà encore un plaisir supplémentaire que tu m’accordes.
    J’ai adoré tous les livres de cet auteur.
    Non je dis des bétises, j’ai pas encore pris le temps de lire le dernier mais…
    Je suis certaine un nouvelle fois de me laisser submerger par le talant d’Antonin Varenne.
    Merci pour cette belle chronique miss Poulette

  2. Ah mais quelle belle chronique épique pour ce roman qui ne l’est pas moins. Comme toi je l’ai beaucoup aimé grâce aux conseils d’Yvan. Il est fort le bougre 😉

  3. Bon j’ai compris je l’ajoute direct a ma wish!!!!!!!Il me le faut de toute urgence!!!!
    Tout ce que tu en dis , fais rêver, et j’ai bien envie de partir à l’aventure moi aussi!!!!;)
    bizzzzzzz

  4. Mon clone littéraire est de retour, au meilleur de sa forme !
    Ce roman est tellement plus qu’un roman oui, tu as bien raison. Ce voyage est incroyable, ce livre est inoubliable.
    Je suis tellement heureux de te voir en parler avec tant de passion 😉

  5. J’ai adoré ce bouquin qui fut un de mes coups de coeur de l’année dernière. J’y ai retrouvé ce souffle épique de nos grands écrivains d’aventure du siècle dernier, comme Joseph Conrad ou Stevenson. Un pur bonheur… Content qu’il t’ait plu aussi, mon amie… 🙂

A vot' bon coeur m'sieurs dames...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s