Neuser Marie

Marie Neuser, Prendre Lily

prendre-lily-de-marie-neuserRemarquable…

C’est le boulot que Marie Neuser a abattu dans son travail de recherche et d’écriture. Précise jusqu’au bout des mots, même dans la description des protagonistes, l’auteure a fait sien un triste fait divers qui a mis des années à être résolu.

Bluffant…

C’est le talent de la belle Marie qui est française, agrégée d’italien et qui écrit comme une anglaise avec tout l’humour que l’on prête aux britanniques. La noirceur de cette histoire vraie en est presque adoucie par des dialogues de haut vol. Les passages dramatiques sont allégés par quelques perles humoristiques. On fronce les sourcils puis on fronce les fossettes.

Entêtants…

C’est cette lenteur dans l’enquête, ce flegme qui énerverait presque, ces erreurs et ces bourdes qui font lever les yeux au ciel. C’est l’obsession d’un flic qui s’implique au delà du raisonnable. C’est cette enquête dont on désespère de voir la fin. Surprenante… C’est cette façon d’amener des personnages de manière discrète, négligeant presque leurs profils au départ pour les rendre non seulement essentiels mais en faire la meilleure part de ce roman. L’histoire évolue au rythme du personnage central, ou serait-ce l’inverse ? Elle s’imbrique avec lui, se fond comme une double peau. L’une ne va plus sans l’autre.

Lumineuse…

C’est cette fin qui, aussi paradoxal que cela puisse paraître, apporte une sérénité bienvenue et épatante pour un tel sujet. Un fondu-enchaîné sur la réalité empli d’émotions.

Apaisé…

C’est mon état d’esprit à l’instant où j’écris ces mots, grâce au sourire de contentement qui s’attarde sur mon visage. Grâce à cette petite lueur que Marie Neuser m’a offerte. 4COEURS2

Humeur musicale

Un bon vieux Rolling Stones, un diable….et c’est parti

Lien vers l’excellent interview de l’auteure par Yvan, du blog EmOtions

4ème de couv’

Après le meurtre de Lily Hewitt, retrouvée dans sa baignoire avec les seins tranchés et deux mèches deMarie-NEUSER cheveux de couleurs différentes entre les doigts, l’équipe du policier Gordon enquête sur Damiano Solivo, un immigré italien voisin de la victime. Persuadé de la culpabilité de cet homme, dont l’alibi semble artificiel, Gordon collecte les indices de son implication sans rien pouvoir prouver. Fleuve Noir, Mai 2015 

Publicités

28 réponses »

  1. J’ai adoré adoré adorééééééé ce livre!! Tu arrives à mettre les bons mots sur mon ressenti…t’es trop forte toi!!! ❤

  2. Bien d’accord avec vous mes amis, juste, je sais pas pourquoi, j’arrive pas à mettre des mots sur ce titre.
    Impossible de dire mon ressenti. juste je sais que j’ai adoré et que je suis impatiente de lire le second volet.
    Marie Neuser, m’a tellement surprise avec ce titre. Je m’étais habitué à son écriture directe voire minimaliste, mais là, c’est autre chose…
    Tiens je crois que je tiens quelque chose là.
    Ben c’est grâce à toi, ça Nath.
    Alors merci pour cette nouvelle belle chronique. 🙂

A vot' bon coeur m'sieurs dames...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s