Behm Jeremy

Jeremy Behm, Démolitions en tous genres

Résumé

imagesCAD4J8CKUn marginal piégé qui refait fâcheusement surface dans l’existence d’un honorable chirurgien pour lui raconter une histoire invraisemblable et lui demander une aide impossible ; un couple de riches entrepreneurs confrontés à une version moderne mais atroce de la charité ; l’apprentissage de la survie en milieu hostile pour un père de famille dos au mur ou encore le traitement d’un jeune homme agoraphobe paranoïaque par un médecin apprenti sorcier… Quatre histoires « absurdo-sinistres » un peu folles, qui baignent dans un humour sanglant et jubilatoire digne de … Marc Behm.

L’auteur

Petit-fils de l’écrivain Marc Behm, Jérémy Behm a été « plongé dans laimagesCAKU5LPJ marmite » dès son plus jeune âge. Ainsi, il porte son premier manuscrit à une maison d’édition à l’âge de 16 ans. Bien que son style se rapproche de celui de son grand-père pour sa propension à créer des histoires un peu folles, son univers est cependant plus sinistre, plus sombre. Il a publié le recueil de nouvelles Démolitions en tous genres aux éditions Rivages/Noir et s’apprête à sortir Le hold-up des salopettes, une adaptation personnelle d’un scénario de son grand-père. Quant à son avenir, il semble être du côté de Lucy, un autre personnage fétiche de Marc Behm dont il finalise la troisième aventure. Autant dire que la relève semble assurée.

Mon avis

et ceux des autres : Le concierge masqué

imagesCADE3IULJérémy Behm, petit fils du célèbre Marc Behm ( auteur de Mortelle randonnée) est un jeune homme absolument charmant. Très drôle et sociable, il a su m’attirer dans ses filets lors du Salon du Polar de Montigny les Cormeilles, comme un vulgaire saumon remontant les courants de cette rivière d’auteurs !

Me souhaitant de joyeuses nuits blanches sur sa dédicace, je repartais avec la curiosité de découvrir ce jeune auteur que je ne connaissais pas, et pour cause puisque « Démolitions en tous genres » est son premier roman. Enfin non, pas un roman… 4 nouvelles. Complètement déjantées, à la fois monstrueuses et savoureuses.

« Kraken syndrome »

Vincent Satz, chirurgien de renom est contacté par un vieil ami : Dexter Quinn. Ce dernier lui demande son aide et lui raconte une histoire incroyable…

« Poisson rouge «

Nathan, un agoraphobe confiné dans son appartement, tient son journal intime. Il y raconte sa vie, décrit son univers réduit à son appartement, y parle de son meilleur cyber-ami Mickey, de ses peluches qui lui parlent…

« Le système Dean »

Quel est le lien entre Dean Fisher, père de famille au chômage et fauché et quatre malfrats venant de commettre un braquage ? Pas grand chose, mais leurs chemins vont se croiser de la plus horrible des façons.

« Entre gens de bons goût »

Le portiffantage, vous connaissez ? Non, et Christopher Mandells non plus. Un curieux couple va lui dévoiler les secrets de cette nouvelle mode et lui faire une bien étrange proposition.

******

Sous influence flagrante du Dieu King dont il est fan, son style s’en ressent, ses histoires sont jubilatoires à souhait et on en redemande à peine la dernière page tournée.

Une vraie découverte. Un nom et surtout un prénom à retenir !

Ma note : 9/10

Humeur musicale

Publicités

3 réponses »

A vot' bon coeur m'sieurs dames...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s