Brooks Max

Max Brooks, World war z

4ème de couv’

brooks_world_war_zLa guerre des Zombies a eu lieu, et elle a failli éradiquer l’ensemble de l’humanité.
L’auteur, en mission pour l’ONU – ou ce qu’il en reste – et poussé par l’urgence de préserver les témoignages directs des survivants de ces années apocalyptiques, a voyagé dans le monde entier pour les rencontrer, des cités en ruine qui jadis abritaient des millions d’âmes jusqu’aux coins les plus inhospitaliers de la planète. Il a recueilli les paroles d’hommes, de femmes, parfois d’enfants, ayant dû faire face à l’horreur ultime. Jamais auparavant nous n’avions eu accès à un document de première main aussi saisissant sur la réalité de l’existence – de la survivance – humaine au cours de ces années maudites.
Depuis le désormais tristement célèbre village de Nouveau-Dachang, en Chine, là où l’épidémie a débuté avec un patient zéro de douze ans, jusqu’aux forêts du Nord dans lesquelles – à quel prix ! – nombre d’entre nous ont trouvé refuge, en passant par les Etats-Unis d’Afrique du Sud où a été élaboré l’odieux plan Redecker qui finirait pourtant par sauver l’humanité, cette chronique des années de guerre reflète sans faux-semblants la réalité de l’épidémie.
Prendre connaissance de ces comptes-rendus parfois à la limite du supportable demandera un certain courage au lecteur. Mais l’effort en vaut la peine, car rien ne dit que la Ze Guerre mondiale sera la dernière.

L’auteur

Maximillian Michael dit Max Brooks, est un écrivain et scénariste américain.MaxBrooks

Il est le fils du réalisateur Mel Brooks et de l’actrice Anne Bancroft. Il est diplômé en 1994 aux Pitzer College et réside Los Angeles avec sa femme, Michelle, elle aussi scénariste, et leur fils, Henry. De 2001 à 2003, il fut membre de l’équipe créative du Saturday Night Live. En tant qu’acteur, il est apparu dans les séries télé Roseanne, Pacific Blue, et 7th Heaven.

Max Brooks est l’auteur du « Guide de survie en territoire zombie », ouvrage proposant des conseils en cas d’imminente invasion de revenants et développant le sujet de la pop-culture du « zombie ». Son livre suivant, « World War Z, Une histoire orale de la Guerre des Zombies » prend la forme de témoignages recueillis par le narrateur suite à la Ze guerre mondiale ayant opposée les humains aux morts-vivants. Paramount Pictures a depuis acquis les droits pour une adaptation cinématographique prévue pour 2013 et avec Brad Pitt dans le rôle titre.

 

Mon avis

4 ETOILES

Qu’est ce qu’un zombie ?

dossier_zombie_001_jpgUn mort-vivant, infecté d’un virus, peu affable et généralement très friand de chair humaine. En principe, le zombie n’est pas véloce. Il déambule sans grâce, guidé principalement par l’ouïe et l’odorat. Autant dire qu’un zombie sourd et anosmique de son vivant présente potentiellement moins de danger. Le zombie peut se camoufler dans les herbes hautes, surtout s’il lui manque une, voir deux jambes, perdues pour une raison ou une autre. Il présente alors un talent certain pour ramper quelque soit le terrain. Le zombie n’est pas loquace et émet une sorte de borborygme ou de gémissement souvent accentué par des cordes vocales en décomposition. La moindre morsure étant contagieuse, il est évidemment fortement conseillé de garder une distance de sécurité minimale. Détail important voir primordial : on ne peut faire passer un zombie de vie à trépas ( définitivement cette fois-ci) qu’en détruisant son cerveau de quelque manière que ce soit, de préférence avec un objet tranchant ou contondant, ce dernier étant un tantinet moins efficace.

J’aime les zombies. Enfin, entendons-nous bien:j’aime les histoires de zombies. Cependant, et j’entame là la partie sérieuse de ma chronique, ceci n’est pas vraiment une histoire, mais une suite d’histoires ou plutôt une suite de témoignages relatant une histoire.

Dans le monde entier, des Météores en Grèce en passant par Lhassa au Tibet et la forêt amazonienne, un représentant de l’ONU retrace l’évolution de la guerre des zombies à travers les récits de personnages aussi différents les uns que les autres. Citoyens lambdas, militaires, membres du gouvernement…des visions, différentes et semblables à la fois, des survivants de cet apocalypse tentant de reconstruire un monde dévasté.

Une construction complètement atypique fait de ce livre un belle réussite, l’absence de personnages principaux n’étant nullement gênante. Inutile d’aller y chercher une histoire hollywoodienne « Bradpittienne », le film sorti il y’a quelques mois n’a plus grand chose à voir avec le livre. Peu de scènes très gores comme on pourrait s’y attendre mais des hommes et des femmes cherchant à comprendre comment une telle catastrophe a pu se produire, racontant l’inefficacité de l’armée, l’espoir insufflé par le prosélytisme, leur combat quotidien.

Hormis quelques redondances dues à l’excès de jargon militaire, voilà donc une « docu-fiction » à dévorer, si je puis me permettre, tout à fait réussie pour tout amateur de zombies.

 

Humeur musicale

Morceau diffusé sur les champs de bataille pour donner du courage aux combattants

 

 

 

 

Publicités

20 réponses »

    • C’est complètement différent. World war Z est un docu-fiction et en tant que tel, tu ne trouveras aucun personnage récurrent à part l’enquêteur. Ceci dit c’est une bonne chose de changer de genre entre deux 🙂

  1. Je ne suis pas trop zombie…donc..je passe mon tour!!! Merci pour ce bel article qui est bien plus attirant que ces zombies effrayants!!!

  2. Les zombies, c’est pas ma tasse de thé… ça pue, ça n’a pas de conversation, sont incapables de taper sur un clavier sans perdre des morceaux… non, de ce côté-là, je fais des économies ! Ouf, même pas mal à ma PAL… 😉

A vot' bon coeur m'sieurs dames...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s