Colize Paul

Paul Colize, Back up

Résumé

Back upQuel rapport entre la mort en 1967 des musiciens du groupe de rock Pearl Harbor et un SDF renversé par une voiture à Bruxelles en 2010 ? Lorsque l’homme se réveille sur un lit d’hôpital, il est victime du Locked-in Syndrome, incapable de bouger et de communiquer. Pour comprendre ce qui lui est arrivé, il tente de reconstituer le puzzle de sa vie. Des caves enfumées de Paris, Londres et Berlin, où se croisent les Beatles, les Stones, Clapton et les Who, à l’enfer du Vietnam, il se souvient de l’effervescence et de la folie des années 1960, quand tout a commencé…

 

L’auteur

2439993

Naissance à Waterloo le 28 août 1953. Consultant en organisation de son métier, il est marié, a trois enfants et deux chats. C’est sa grand-mère, qui vivait dans la même maison que lui quand il était gosse, qui l’a amené au polar. À 80 ans, elle avalait un paquet de cigarettes par jour et engloutissait un polar à la même fréquence. Le petit Paul était chargé de lui fournir sa lecture quotidienne en visitant la bibliothèque du quartier. Sur le pas de la porte, elle criait inlassablement : « Prends ceux avec une couverture jaune ou noire ». Ce genre de traumatisme laisse des traces…

 

Mon avis

imagesLa musique transporte, nous élève, développe notre imaginaire, joue un rôle prépondérant et vital dans nos vies. Nietzsche a dit que sans la musique, la vie serait une erreur.

Et ainsi va celle de Jacques qui se découvre une dévotion sans borne pour le rock en entendant Chuck Berry pour la première fois. Renversé par une voiture, enfermé dans son propre corps par un Locked-in Syndrome, Jacques se souvient. De son enfance, de sa mère, de son talent inné pour la batterie, de son errance, de ses amours, de la musique enfin.

Une musique qui le mènera au bord de la folie, traversant plusieurs décennies tambour battant. Sexe, drogue et rock’n roll. Vietnam, communisme et guerre froide. C’est dans les sixties que Paul Colize nous embarque, une fugue à la genèse  du rock. Un hymne en mémoire de la liberté totale de cette époque d’après-guerre. En opposé de cet emprisonnement que subit son personnage à la fin de sa vie. Personnage central mais également spectateur de sa propre déchéance, Jacques va croiser Clapton et Hendrix et la musique qui le fit vivre et respirer provoquera également sa perte.

A tous les amoureux de la musique, à ceux qui aiment les longs solos de batterie, les riffs de guitare. A ceux à qui le rock fait vibrer la corde que l’on dit sensible mais aussi à ceux que les romans noirs emmènent loin, très loin. A ceux là, je veux dire que Paul Colize a trouvé la parfaite harmonie, l’accord idéal, sans aucun bémol. Voilà un roman noir fait de notes allant crescendo puis piano. Rien à dire, Paul Colize connaît la musique.

Du rock, du noir, c’est sans doute ça la mélodie du bonheur…

Ma note : 10/10

Humeur musicale

 

 

 

Advertisements

10 réponses »

  1. je relis ta chro sur ce bouquin et je suis toujours accro !! un livre sublime et que tu mets vraiment en valeur ! T’es trop forte Nath ! Mais on te l’a déjà dit !!
    Biz

  2. J’aurais parié ma chemise que ce bouquin te plairait. Tu me diras, c’était pas un très grand risque en cette période de canicule ou ma chemise ne me sert pas à grand chose 😉
    J’ai déjà dit que tes chroniques sont excellentes ? 😉

  3. Que voilà une chronique réjouissante. Moi qui aime tant le silence, j’aurai presque envie de mettre la musique à fonds dans la maison, en la lisant.
    Et puis merde, où ai je mis mes CD de Janis Joplin. Allez hop je me lâche, après tout c’est dimanche et en fin d’après midi….
    Vive le polar et vive le Rock….et aussi quelques autres accords.

A vot' bon coeur m'sieurs dames...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s