Mars Frédéric

Frédéric Mars, Non stop

Résumé

imagesCASPYMAJ9 septembre 2012, Manhattan. Un homme ordinaire reçoit une enveloppe anonyme et se met à marcher en direction du métro. À peine s’est-il arrêté sur le quai de la station qu’il explose, semant la mort autour de lui. Très vite, les mises en marche et explosions de ce genre se multiplient à une allure folle. Sam Pollack et Liz Mc Geary, les deux agents chargés de l’enquête, doivent admettre qu’ils sont confrontés à une attaque terroriste d’une envergure inouïe. Une attaque non revendiquée et d’autant plus difficile à contrer qu’elle transforme des innocents en bombes humaines, faisant d’eux les agents de ce scénario apocalyptique. Tous se sont vu implanter un pacemaker piégé dans les deux dernières années. Tous reçoivent ces fameuses enveloppes kraft et se mettent à marcher. S’ils s’arrêtent, la charge explosive se déclenche, où qu’ils soient. Quels que soient leur âge et leur couleur de peau. Grace, la propre fille de Sam Pollack, est concernée. Concerné aussi, un certain Stanley Cooper, président sortant des États-Unis, qui a caché à l’électorat son insuffisance cardiaque pour accéder au pouvoir… La cavale sans fin de ceux qu’on appelle les Death Walkers, les marcheurs de la mort, ne fait que commencer.

L’auteur

Frédéric Mars (né en 1968 à Paris) est un auteur français de romans dansimagesCAW6H86B des genres très divers, et scénariste pour la télévision. Il publie d’autres ouvrages sous diverses identités, y compris en qualité de nègre.Ancien élève de Saint-Nicolas-Passy-Buzenval et du Lycée Pasteur de Neuilly-sur-Seine, diplômé du Celsa.

Après plusieurs années passées dans la presse magazine et diverses rédactions online, Frédéric Mars a quitté le journalisme et la photo pour ne se consacrer qu’à son travail d’auteur de livres. Outre ses romans, il a publié plus d’une quarantaine d’essais, documents et livres illustrés, sous diverses identités.

Thèmes de prédilection : l’odorat, le sommeil, les rêves, la sexualité, les différentes facettes d’une même personnalité et les limites de notre conscience.

Source Wikipédia

Mon avis

et ceux des autres: EmOtions

imagesCA4U3FD09 septembre 2012, à la veille des commémorations des attentats du 11 septembre  2001, des hommes et femmes de tous milieux, toutes races et tous âges se mettent à « exploser » à différents endroits. Leur point commun? Une lettre adressée à chacun d’entre eux , leur intimant l’ordre de marcher sans s’arrêter, et un pacemaker…Je n’en dirai pas plus sur l’histoire en elle même puisqu’il suffit de lire le 4ème de couv pour cela.

Frédéric Mars a réussi, à travers son pavé de presque 700 pages, à me faire aimer un style de roman auquel je n’adhère pas en temps normal. Une performance en soi! Les théories du complot et autres romans géo-politiques n’affolent pas, en général, mes papilles littéraires et je n’ai jamais regardé la série « 24h » pour les mêmes raisons.

Et pourtant…, dès le premier chapitre, j’ai été complètement embarquée dans cette histoire qui va à 150 à l’heure du début à la fin. Pied au plancher, de l’action de bout en bout, à peine le temps de reprendre son souffle! Les personnages, très ( trop?) nombreux ont de quoi faire tourner un peu la tête, certes, mais les principaux protagonistes sont très charismatiques et ont un petit air de « déjà vu »… Comme Stanley Cooper, premier président noir des Etats Unis, personnage très présent, voir même héroique. On y parle même du nouveau président français, un certain Delalande…

Tout cela m’a beaucoup amusé et a ajouté un côté très réaliste à l’histoire. Le style est vif et concis, l’auteur va à l’essentiel et ne s’attarde pas sur la romance entre Sam et Liz. Merci pour cela, Monsieur Mars, il n’y a rien que je déteste plus que les mièvreries inutiles et redondantes…

Confronter un pays à ses propres terreurs, ses pires cauchemars, le faire plier par ses propres enfants…et en faire un excellent roman. Gageure? Oui, peut être mais pari réussi!

MA NOTE: 9/10

Site officiel de Frédéric Mars

Publicités

5 réponses »

  1. Excellente critique, qui peut donner envie même à ceux qui ne suivent pas ce genre d’histoire habituellement (et merci au passage pour le lien vers mon avis 😉 )

A vot' bon coeur m'sieurs dames...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s