Montanari Richard

Richard Montanari, Cérémonie

Résumé

rmimagesLa période de Noël ne s’annonce guère féerique pour Jack Paris, de la police de Cleveland. Celui-ci ne s’est jamais remis du meurtre de son ami l’inspecteur Michael Ryan, retrouvé mort dans une chambre d’hôtel sordide, après avoir été accusé de corruption. Malgré ses efforts, Paris, obsédé par l’affaire, n’a jamais pu laver la réputation de Ryan ni élucider les circonstances de son décès. Et voici qu’une nouvelle affaire, des plus compliquées, l’attend : une série de meurtres particulièrementatroces à laquelle il doit trouver un sens. Les victimes semblent en effet avoir pour seul rapport entre elles la mise en scène macabre, inspirée des rituels vaudous, dans laquelle elles sont retrouvées. Mais un autre lien ne va pas tarder à apparaître : Michael Ryan. Abandonnant la série des Byrne et Balzano (Déviances, Psycho, Funérailles, 7) qui ont fait son succès international, Richard Montanari nous offre avec ce thriller sombre et palpitant, qui porte le genre à sa perfection, une magnifique variation sur le thème du serial killer. Servi par une écriture remarquable, des personnages d’une humanité confondante, il met une nouvelle fois le lecteur à l’épreuve, défiant sa perspicacité jusqu’à au rebondissement final et jouant sur ses peurs les plus enfouies

L’auteur

Richard Montanari est né à Cleveland, dans une famille italo-américaine. Larmaimages biographie de son site officielle précise que grâce à ces origines, il a très tôt pris conscience de deux choses : « premièrement, les raviolis sont bien meilleurs que la nourriture pour nouveau-nés. Deuxièmement, si vous n’arrivez pas à temps à table, il n’y a pas de ravioli. »

Dans sa jeunesse, il voyage à travers l’Europe, et fait notamment un séjour à Londres, où il vend des vêtements et des dictionnaires de langues au porte-à-porte. De retour aux
Etats-Unis, il rejoint l’entreprise familiale, et se retrouve donc à travailler dans le bâtiment pendant cinq ans.

Richard Montanari se lance ensuite dans l’écriture : il collaborera notamment à The Chicago Tribune, The Detroit Free Press, The Seattle Times. C’est à ce moment qu’il commence à écrire ce qui deviendra son thriller Déviances. Une fois le livre terminé, il trouve facilement un éditeur.

Déviance est suivi de plusieurs romans dont certains sont traduits au Cherche Midi : Funérailles, Psycho, 7.

Mon avis

et ceux des autres: Les carnets de lecture de Pimprenelle

pile-de-livres-5J’ai dû lire des centaines de livres depuis mon enfance et certains sont passés si inaperçus que je pourrais les relire sans me rappeler que cela a déjà été fait. Celui-ci en fait partie…

Le fond de l’histoire n’est pas si mal, le tueur est intéressant mais j’ai trouvé la forme confuse et brouillonne. Je serais bien en peine de parler de l’intrigue… Les personnages n’ont pas de substance et se confondent les uns les autres. Il a fallu à plusieurs reprises que je revienne un peu sur ma lecture pour comprendre qui était qui, qui faisait quoi…  

Zut, j’ai oublié ce que je voulais dire! Ha oui, les personnages, l’intrigue… Et non, ça ne me revient pas…

En bref, le résumé du quatrième de couverture sera, pour une fois, plus long que ma propre critique! Je disais quoi moi?

Ma note : 4/10

Lien vers le site officiel de R. Montanari en anglais

Publicités

1 réponse »

A vot' bon coeur m'sieurs dames...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s