Adler-Olsen Jussi

Jussi Adler-Olsen, Profanation

1286613-gfLe charme des romans de Jussi Adler Olsen, c’est ce côté bal costumé qu’il réussit à créer (avec beaucoup de talent d’ailleurs) à chaque nouvel opus. Et bien entendu je m’explique :

En surface :

Un joyeux masque de clown représentant un Carl Morck débonnaire et maladroit affublé d’un assistant aussi discret que faussement naïf et d’une assistante rock’n roll et insolente. On aime ou pas, les personnages atypiques sont légions mais ceux-là sortent du commun de par ce flegme danois qui bouleverse un peu nos habitudes de lecture, habitués que nous sommes à de plus sombres enquêteurs. Non pas que ceux-ci soient inintéressants, bien au contraire : plus profonds qu’il n’y parait, les personnages de Jussi Adler Olsen évoluent au fil des tomes et suivre leurs enquêtes est un véritable plaisir.

Creusons un peu et enlevons le masque :

Une affaire glauque, violente et tristement cruelle. On pourrait déplorer le manque de suspens mais les coupables étant plus vils et tordus les uns que les autres, l’histoire se suffit à elle-même.

Grâce à quelques passages « flash-back » qui permettent de suivre la plongée dans l’horreur des protagonistes, l’auteur réussit à rendre son récit très prenant et à faire sombrer son lecteur dans les âmes noires de quelques gosses désœuvrés de la haute société. Sujet traité par de nombreux écrivains mais la « griffe Olsen » amène une version différente, descendant en flèche la vision idyllique que nous pourrions avoir de la société danoise et autres pays nordiques.

Le personnage le plus intéressant de cette saga est l’énigmatique Assad et c’est à coup d’allusions discrètes que Jussi Adler Olsen dévoile le vrai visage de cet atypique assistant. Le masque s’écarte légèrement et engage le lecteur à poursuivre sa découverte. Pari gagné puisque le 5ème tome de la série « Département V »  vient de sortir en France et que les deux premiers ont été adaptés au cinéma au Danemark.

Profanation est à mon humble avis, de qualité moindre par rapport au premier volet. L’effet de surprise n’étant plus là, il m’a manqué ce « je ne sais quoi » qui accroche complètement et fait tourner les pages avec addiction. Déception très nuancée car le talent est là et que « Délivrance » me tend les bras.

4-etoiles

 

Humeur musicale

Je connais mal le métal danois mais voilà un groupe qui n’est pas sans rappeler Iron Maiden

4ème de couv’

Jeg er ikke blevet lykkeligere af succesen

En 1987, le meurtre atroce d’’un frère et d’’une sœur avait défrayé la chronique. Malgré les soupçons pesant sur un groupe de lycéens d’’une école privée de Copenhague, l’’enquête s’était arrêtée, faute de preuves…

Pour une raison inexplicable, le dossier resurgit soudain sur le bureau de l’’inspecteur Carl Morck, chef de la section V. Intrigué par les circonstances, l’inspecteur, toujours accompagné de son acolyte Assad, décide de reprendre l’enquête.

Elle le mène sur la piste de l’énigmatique Kimmie, prostituée, voleuse, semi-clocharde, qui était alors la seule fille de la bande, et celle de trois hommes, les plus riches du Danemark… Un deuxième opus haletant de la révélation danoise du polar.

 

 

 


Publicités

8 réponses »

  1. Je n’ai lu que « Miséricorde » que j’avais beaucoup aimé. Forcément, l’ingéniosité du système de rétention m’avait séduite ! 😉 Il faut que je poursuive la série petit à petit…

  2. J’ai bien aimé cet opus, et il va en s’améliorant au fil de ses romans, nous révélant à chaque parution un peu plus de détails sur ses personnages. L’effet papillon est dans ma liste de souhaits.

    • He bien tu vois, j’ai trouvé celui-ci un peu moins bon que le premier. Peut être à cause de l’effet de surprise qui n’est plus là…A voir sur les suivants mais je suis confiante vu les avis 🙂

  3. J’ai déjà essayé cet auteur mais je ne suis pas conquise…je retenterai le coup une fois peut-être mais j’ai peur d’avoir froid hihihihi

  4. J’aime bien ta comparaison avec le bal costumé 😉
    Oh oui lance toi dans Délivrance, il est meilleur encore que les précédents à mon humble avis (et Dossier 64 et lui aussi encore meilleur)
    Ah ce Assad, si tu savais 😉

A vot' bon coeur m'sieurs dames...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s