Férey Caryl

Caryl Férey, Haka

4ème de couv’

Polar30D’origine maorie, Jack Fitzgerald est devenu flic à Auckland avec l’espoir de retrouver sa femme et sa fille, mystérieusement disparues. Secondé par une jeune criminologue tout aussi acharnée, il trouvera sur sa route une effroyable série de cadavres liés – ou non ? – à des rites ancestraux, mais surtout la vérité sur les fantômes qui le hantent…

L’auteur

Caryl Férey a grandi en Bretagne après que sa famille se fut installée à Montfort-sur-Meu près de Rennesimages' en 1974, une terre qu’il aime pour ses côtes déchiquetées, ses concerts dans les bistrots et ses tempêtes. Grand voyageur, il a parcouru l’Europe à moto, puis a fait un tour du monde à 20 ans. Il a notamment travaillé pour le Guide du Routard.

En 1994, paraît chez Balle d’Argent son premier roman Avec un ange sur les yeux. Il sort la même année son premier polar, puis quatre ans plus tard le très remarqué Haka. Il écrit aussi pour les enfants, pour des musiciens, le théâtre et la radio. Il se consacre aujourd’hui entièrement à la littérature.

Il a obtenu le Prix SNCF du polar 2005 pour Utu et le Grand prix de littérature policière 2008 pour Zulu. En 2009, il obtient le prix Jean Amila au Salon du livre d’expression populaire et de critique sociale d’Arras pour Zulu.

Mon avis

4 ETOILES

Noir, glauque, violent et lyrique.imagesCAWHWY6X

Un récit sombre et épique

Où se mêlent souffrance, vengeance

Et ancestrales croyances.

Flic veuf et drogué,orphelin d’enfant,

Une vie malmenée…un avenir sanglant.

Métis maorie au cœur creux

Enfanté par Caryl Ferey,

Jack Fitzgerald, héros fiévreux :

Perdu, bloqué dans son passé.

maori_1737085cDans un climat délétère

Caryl vise la surenchère.

Des morts jusqu’à overdose !

Et j’en ai perdu ma prose…

 

All blacks dansant la mort,

Moisson de métaphores,images-

Ferey chante la noirceur

Pour nous, lecteurs-voyeurs.

Un tel roman sans espoir

N’inspire que tristesse et noir.

Et pourtant c’est de douceur

Dont je veux être l’auteure.

Des rimes exorcisant l’enfer

D’un tel roman. Du moins j’espère…

Humeur musicale

Publicités

12 réponses »

  1. hello sœurette,
    tu m’agace chaque chronique va me faire acheter un livre 🙂
    celle ci est superbe poète a tes heures encore un talent caché et noir désir oui ,
    je viens d’acquérir le dernier mo hayder je te dirais
    continue on ne se lasse pas de te lire

A vot' bon coeur m'sieurs dames...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s