Prix littéraire du Festival sans nom Mulhouse

Prix littéraire du Festival sans nom de Mulhouse: Le gagnant

 

 

La semaine dernière a eu lieu le Festival sans Nom de Mulhouse et pour la première fois, un prix a été décerné à un auteur de polar par un jury composé de professionnels et de passionnés.

Voici la liste des membres du jury:

Président du jury : Yvan Fauth, membre de l’organisation et blogueur : EmOtionS

Hervé Weill, membre de l’organisation et blogueur : Passion bouquins 

Luc Widmaier, membre de l’organisation et libraire chez Bisey à Mulhouse

Caroline Noel, membre de l’organisation et blogueuse : Carobookine

Michael Corbat, libraire à lEspace Culturel E. Leclerc de Belfort

Geneviève Van Landuyt, coordinatrice du comité de sélection des romans policiers pour l’ensemble du réseau des bibliothèques parisiennes. Et blogueuse : Collectif polar

Frédéric Fontes, blogueur : 4deCouv

Léa Guignery, blogueuse : Léa Touch Book

Nathalie Mota, blogueuse : Sous les pavés… la page

David Smadja, blogueur : C’est contagieux !

 

Ce prix a récompensé un roman édité durant l’année et qui a retenu l’attention du comité d’organisation. La sélection proposée au jury du prix comportait six romans sélectionnés parmi les auteurs présents pour l’édition 2017.

Voilà  la sélection durement établie :

Sandrine Collette – Les larmes noires sur la terre (Denoël)

Nicolas Lebel – De cauchemar et de feu (Marabout)

Stéphane Pair – Élastique nègre (Fleuve Editions)

Pierre Pouchairet – La prophétie de Langley (Jigal)

Sire Cedric – Du feu de l’enfer (Presses de la cité)

Martine Nougué – Le vrai du faux et même pire (Caïman)

Six romans tous très différents les uns des autres et représentatifs du monde si éclectique du polar. Six romans que tous, nous avons lus avec passion et intérêt.

Et le gagnant est:

 

Nicolas Lebel pour « De cauchemar et de feu « 

Nul doute que ce roman mérite amplement le choix du jury mais les autres romans en lice ne sont pas en reste et sont uniques pour bien des raisons.  Je rappelle ici les deux romans déjà chroniqués sur ce blog:

Les larmes noires sur la terre de Sandrine Collette

Un roman bouleversant à plus d’un titre et qui fut l’un de mes coups de cœur cette année.

De cauchemar et de feu de Nicolas Lebel

Le grand gagnant de cette édition avec son capitaine Mehrlicht, un roman abouti et une poésie gouailleuse dont seul l’auteur à le secret.

Viendront, à compter d’aujourd’hui et dans les semaines à venir, les chroniques des quatre autres romans de ce concours car chacun d’entre eux mérite que l’on s’y attarde particulièrement car « chaque livre est unique comme chaque plume qui l’habite » ( Josiame Coeijmans, poétesse et écrivaine)

 

Lien vers le site officiel du Festival sans nom

Lien vers la page Facebook du Festival sans nom

Publicités

1 réponse »

A vot' bon coeur m'sieurs dames...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s