Coups de coeur

R.J. Ellory, Un coeur sombre ♥

cvt_un-coeur-sombre_9861A quoi bon lutter contre ses démons quand ces derniers ont dévoré tout ce qui fait d’un homme un être humain à part entière… ? Quand les désillusions sont telles qu’il n’est plus aucune échappatoire possible et que le combat devient si inégal qu’il en est pathétique ?

A quoi bon tenter d’aller à l’encontre de sa nature quand elle ne fait pousser que de mauvaises herbes tout juste bonnes à étouffer la beauté de l’âme… ? S’il était possible d’influer sur le cours du temps et de corriger ses erreurs passées, s’il était possible de métamorphoser l’esprit, le cœur, l’essence même…alors nul n’apprendrait de ses fautes et c’est libéré de sa conscience que l’homme traverserait la vie.

A quoi bon chercher une lumière dans son existence alors que toutes ont été éteintes et que la nuit a pris l’ascendant… ? Quand tout n’est que ténèbres et que les quelques flammes qui pourraient se transformer en brasier s’éteignent de son propre souffle ?

L’espoir rend-il bon quand, pour atteindre son rêve, il faut employer le pire ?

Ho que d’énigmes auxquelles je ne sais répondre… Des questions qui torturent mon esprit, qui attisent le feu couvant au creux de mon cœur et qui m’élèvent , oui, qui me grandissent.

C’est ça qui m’emporte. C’est ce qu’il y a de merveilleux et d’essentiel après avoir tourné la dernière page d’un roman. C’est la force de certains auteurs et à mon sens, R.J.Ellory fait partie de ces bâtisseurs de la réflexion, de ces artisans créateurs de pensées . Un développeur et ingénieur de rêves et de méditations.coup-de-coeur

Rares sont les écrivains capables de faire aimer l’archétype du anti-héros mais cet anti-héros là, je l’ai aimé. Je l’ai aimé pour ses faiblesse et ses doutes, pour sa lâcheté et son courage aussi, pour son cœur endurci qui ne demandait qu’à être délivré et pour sa conscience d’être mauvais et de ne, peut-être, rien pouvoir y changer. Je l’ai aimé dans ses doutes et ses certitudes, dans ses faibles tentatives de rédemption et ses échecs, dans son inaptitude à aimer et ses sacrifices. Comme j’ai compris cet affrontement acharné contre lui-même, cette dualité qui le tourmente, cette vision si obscure de l’humanité et de l’avenir.

Ellory sait me parler comme personne. Il engendre en moi de sombres sentiments, il met ma propre noirceur en exergue à travers celle de ses personnages mais éduque aussi mon âme et me montre le monde à travers son propre prisme.

Le cœur de chacun d’entre nous comporte une part de ténèbres. « Un cœur sombre », au delà de son intrigue, parle à notre propre conscience, caresse du doigt ce que certains appellent l’âme. Il a frôlé la mienne, elle s’en souvient encore.




 

4ème de couv’

r-j-ellory-tempete-dans-un-encrier

Combien de temps peut-on échapper à sa conscience ?

Sous sa façade respectable, Vincent Madigan, mauvais mari et mauvais père, est un homme que ses démons ont entraîné dans une spirale infernale. Aujourd’hui, il a touché le fond, et la grosse somme d’argent qu’il doit à Sandià, le roi de la pègre d’East Harlem, risque de compromettre son identité officielle, voire de lui coûter la vie. Il n’a plus le choix, il doit cette fois franchir la ligne jaune et monter un gros coup pour pouvoir prendre un nouveau départ. Il décide donc de braquer 400 000 dollars dans une des planques de Sandià. Mais les choses tournent très mal, il doit se débarrasser de ses complices, et un enfant est blessé lors d’échanges de tirs. Comble de malchance, le NYPD confie l’enquête à la dernière personne qu’il aurait souhaité. Rongé par l’angoisse et la culpabilité, Madigan va s’engager sur la dernière voie qu’il lui reste : celle d’une impossible rédemption.

 

Advertisements

38 réponses »

  1. Pourquoi ne suis-je pas étonnée que tu es adoré ce roman.
    Forcément un anti-héros…
    Ce type de personnage ne pouvait que te plaire et sous la plume de Mister Ellory, ce type a été sublimé.
    Qu’elle me ferai aimé ce livre ta chronique, tu sais !
    Pourtant j’ai encore quelques petites difficultés à croire totalement à cette histoire. :/
    Oh pas grand chose, un presque rien mais qui fait que ce titre ne sera pas un coup de coeur comme à pu l’être Papillon de nuit par exemple.

  2. Waw la chronique, waw le mot de l’auteur… je ne toucherais plus terre non plus ! Déjà que je m’envole lorsque je lis les romans de Ellory, mais un mot de sa part, et c’est le décollage immédiat pour l’espace ! Et pour un anglais, il parle très bien le français ! Mais bon, moi, je cause très mal anglais ! 😆

  3. comme d’habitude, ta chronique me donne envie de me réconcilier avec cet auteur,
    je te piquerais es premiers et vais sans doute acheter celui là,
    bises ma sœur, continue à nous faire rêver…

  4. Je voudrais juste dire quelques mots de gratitude pour cet article. Parfois, il est facile d’écrire, et parfois non. Parfois, vous vous souvenez pourquoi vous avez commencé, et parfois vous oubliez. Parfois, il semble important, et parfois insignifiant. J’ai lu quelque chose comme ça, et je me souviens pourquoi j’ai commencé à écrire, pourquoi je continue à écrire, et pourquoi – peut-être – je vais toujours écrire. Merci pour votre compréhension, votre gentillesse, votre soutien et votre amitié. Cela signifie beaucoup pour moi. Vos mots sont comme un poème aux ombres et à la tristesse, mais il ya une lumière au bout du tunnel … et la lumière est notre humanité, notre pouvoir de pardonner – non seulement les autres, mais nous-mêmes. Peu importe la façon dont il semble sombre, nous devons continuer à marcher vers la lumière du jour.

    • Je suis si fière de vos mots Roger. Si fière que vous ayez pris le temps de venir m’encourager.
      Je ne sais pas comment vous dire merci si ce n’est à travers mes chroniques afin de rendre mon modeste hommage à vos si merveilleux romans.
      Vous laissez une trace indélébile dans mon cœur et mon esprit à chacun de vos ouvrages.
      Merci pour tout ça , vous faites partie de ces écrivains qui apportent de la lumière à travers leurs mots.

  5. J’ai exactement ressenti la même chose sur ce roman! C’est fou, mais tu l’écris tellement bien….C’était une lecture superbe, et moi aussi j’en ai appris plus sur moi-même, il est très fort cet auteur!!!!

  6. Ton texte est un vrai poème sombre qui rend si bien hommage au talent d’Ellory. On sent parfaitement ce que tu as ressenti durant cette lecture lecture. Magnifique.

  7. Pas étonnée du tout que ce « Coeur sombre » ait su toucher ton coeur !!! 😉
    Moi je suis en plein « Les assassins » et cette lecture me confirme tout le bien que je pense de cet auteur … 🙂

A vot' bon coeur m'sieurs dames...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s