Land Ali

Ali Land, Le sang du monstre

cvt_le-sang-du-monstre_9259Tuer la mère. Tuer le fantasme de la mère irréprochable. Tuer une image pour s’affranchir de son emprise.

A trop désirer la perfection faite parents, on oublie l’homme derrière le père et la femme derrière la mère. On oublie les faiblesses et les doutes pour ne se centrer que sur ce désir d’amour absolu que l’on exige d’une mère. On oublie les sacrifices et les nuits sans sommeil, les angoisses et les inquiétudes et on se focalise sur les quelques erreurs si humaines qu’elle a pu commettre. Elle, qui ne se servait que des malheureuses armes que sa mère avant elle, et toutes les autres auparavant, avaient utilisées.

Tout n’est qu’héritage et apprentissage. Il faut apprendre et pardonner. Quand on le peut. Quand c’est possible. Quand la faute n’est pas inexpiable. Alors on tue la mère et alors, peut-être, on comprend et on pardonne la femme.

Voilà ce que j’ai lu derrière les mots d’Ali Land. C’est une partie des pensées que « Le sang du monstre » a pu déposer en moi car derrière le personnage monstrueux et immonde de cette mère, se cachent toutes celles qui ne sont qu’imparfaites et qui elles, méritent le pardon.

Ce roman, étonnant par sa construction, a pris du temps pour me séduire. Il a posé ses jalons doucement, prenant le risque de me perdre. Ses pages remplies de détails anodins du quotidien commençaient à prendre le pas sur mon intérêt quand enfin, j’ai compris qu’ils étaient les symboles de la vie « normale » à laquelle le personnage principal aspirait, qu’ils étaient là pour mieux mettre en exergue l’aberrance de sa vie.

Avec une lenteur parfois presque exaspérante, l’auteure parle d’éducation et d’hérédité et de ce moment flou où l’être humain navigue entre enfance et âge adulte. Ses mots sont emplis de pudeur et elle réussit à décrire des situations innommables avec une retenue qui rend le texte accessible aux âmes dites sensibles et ce, malgré le sujet malsain.

Le point de vue est intéressant et quand bien même je n’ai su développer d’empathie pour cette jeune et atypique adolescente , j’y ai vu l’amour et la haine, le pouvoir et le devoir, l’intrinsèque et le combat.

« Le sang du monstre », malgré son format réduit, cache de nombreuses et d’importantes questions et passé l’ennui qui pourrait être ressenti, il apporte même quelques réponses. Sauf celle-ci qui est propre à chacun :

Doit-on et peut-on aimer sa mère envers et contre tout ?

 

 

Humeur musicale

Si évident…

 

4ème de couv’

 

Après avoir dénoncé sa mère, une tueuse en série, Annie, quinze ans, a été placée dans une famille d’accueil aisée dans un quartier huppé deavt_ali-land_2391 Londres. Elle vit aujourd’hui sous le nom de Milly Barnes et a envie, plus que tout, de passer inaperçue. si elle a beaucoup de difficultés à communiquer avec ses camarades de classe, elle finit néanmoins par se prendre d’affection pour une ado influençable du voisinage. Sous son nouveau toit, elle est la proie des brimades de Phoebe, la fille de son tuteur, qui ignore tout de sa véritable identité. À l’ouverture du procès de la mère de Milly, qui fait déjà la une de tous les médias, la tension monte d’un cran pour la jeune fille dont le comportement va bientôt se faire de plus en plus inquiétant.

Publicités

25 réponses »

  1. Moi j’ai été bluffée par cette construction, et le ressenti de cette adolescente…Très belle chronique, même si on sent bien qu’il n’y a pas eu cette euphorie de lecture…..;)

  2. Pour ma part, je suis restée sur une impression très mitigée ! Ce livre sort du schéma classique des thrillers dits psychologiques, ce que j’ai apprécié, mais il y a trop de zones laissées dans l’ombre pour que je sois vraiment séduite par l’ensemble …

  3. C’est marrant, je n’ai pas du tout ressenti ton sentiment de lenteur. J’ai dévoré ce livre sans le lâcher et j’ai été époustouflé par l’approche psychologique

A vot' bon coeur m'sieurs dames...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s