Ernotte Frédéric

Frédéric Ernotte, Ne sautez pas!

61vpm8ezdel-_sx195_Le dernier roman de Frédéric Ernotte pourrait paraître plein de légèreté et être classé uniquement dans la catégorie « feel good ». Il pourrait aussi avoir l’air d’un roman moralisateur qui ferait passer la plupart d’entre nous pour de vils individualistes centrés sur notre précieux bien-être et ne nous mentons pas, c’est ce que nous sommes.

Pourtant, ce court roman évite tous les pièges qui lui étaient tendus. Il passe à travers les mailles d’un filet de lieux communs et réussit, là où d’autres auraient donné du sermon, à simplement se faire poser les bonnes questions sur notre aptitude ou notre inaptitude à faire le bien.

A travers l’humour de certaines situations ou de certains dialogues, le message passe sans un instant culpabiliser le lecteur tout en poussant à la réflexion.

Il pose sans imposer. Il questionne sans interroger.

Certes, Frédéric Ernotte n’invente rien. Sa recette est simplissime au fond et reprend quelques codes familiers mais c’est justement là, que repose la réussite de ce second roman : dans ce paysage intime que dépeint l’auteur.

Semée de détails de notre quotidien : programmes télé, personnalités ou bien encore musique, la vie du héros est si commune et ressemble tant à la nôtre sur bien des plans, qu’il est aisé de s’identifier à ses doutes et ses dilemmes. Une vie si ordinaire, qu’elle met justement en contraste la vacuité de certaines de nos priorités face à celles de millions d’êtres humains moins favorisés que nous par l’existence.

Difficile de classer ce récit dans une catégorie quelconque. « Ne sautez pas » n’est pas une fable d’un prêcheur vertueux mais un petit roman ordinaire et familier traversé par des gens ordinaires. Il donne des envies d’altruisme, il envoie des messages de bonté et de charité, il renvoie à nos propres doutes et notre propre vanité.

L’air de rien, de façon presque naïve avec son écriture fluide et récréative, l’auteur nous livre un joli roman empli de bons sentiments mais certainement pas d’angélisme.

In fine, un roman aérien qui repose les pieds sur terre. Tout en douceur.

 

Humeur musicale

Le grand Clapton est cité dans le roman, voilà un de mes morceaux préférés :

 

 4ème de couv’

16092015-16092015-_dsc2521

 

Est-ce forcément mal de ne pas faire le bien ? Assis sur le toit d’un des plus hauts gratte-ciel de Bruxelles, Mathias est songeur. Les jambes du laveur de vitres balancent dans le vide à plus de cent mètres du sol. Alors qu’il réfléchit au travail d’intérêt général que la justice lui a imposé (vendre en porte à porte des gadgets pour une association humanitaire), un homme paniqué surgit derrière lui. Mathias ne le sait pas encore, mais la minute qui va suivre va radicalement changer sa vie. Un engrenage impitoyable vient de s’enclencher…

Publicités

32 réponses »

  1. Rhoooo que je suis contente que tu découvre cet auteur fort sympatique et talentueux.
    J’avais déjà adoré son premier polar “C’est dans la boîte”, un huis clos, (pardon un wi-clos comme le prononce l’auteur avec son charmant accent belge), machivélique , tortueux et ingénieux à la fois.
    Et j’attendais ce deuxième titre avec impatience, et je n’ai pas été déçu, comme toi qui en parle si bien.
    Merci por ce beau retour ma Poulette, j’adore une fois encor !

  2. Merci infiniment pour cette chronique qui fait naître un sourire de la taille d’une banane sur mon visage (en moins jaune, hein !) et pour l’occasion de réécouter ce magnifique morceau de Clapton 😉

  3. Roman très drôle et déjanté qui fait réfléchir sur nos relations aux autres et qui détend beaucoup… J’ai passé un très bon moment avec ce livre 😉

  4. Un roman Feel Good, je veux!!!!;) Je dois absolument le découvrir cet auteur à force de le voir à tour de rôle chez mes blogs potes (un peu trop influents d’ailleurs pour le bien de mon porte monnaie)….Les deux livres de cet auteur sont dans ma pile d’envie….;)
    Tout ce que tu en dis, me tente énormément….Tu penses qu’il me plairait?

  5. Je lis rarement les chroniques des autres sur des livres que je vais lire. Mais les tiennes sont tellement bien ! Donc j’ai gagné ce livre que je vais recevoir bientôt, et j’en suis ravie.
    Bisous ma belle

  6. Encore un auteur que je dois découvrir ! Son « C’est dans la boîte » est dans ma PàL … 😉
    « Ne sautez pas ! » aussi d’ailleurs mais il me tente moins. Pourquoi les journées ne font que 24h quand nos PàL demanderaient au moins le double pour avoir une chance de diminuer ???? 😀

A vot' bon coeur m'sieurs dames...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s