Werber Bernard

Bernard Werber, La voix de la Terre

asans-titre« La voix de la Terre » signe la fin de la trilogie « Troisième humanité » et pour tous les amateurs de Bernard Werber, ce moment signe également la fin d’une étude profonde de l’Homme et de l’Humanité. Car sous l’écriture naïve de l’auteur, se cache une profondeur surprenante et ses romans oniriques, voire totalement farfelus amènent toujours une réflexion sur le devenir de nos civilisations.

Werber est passé maître dans l’art de traiter les sujets les plus graves avec une désinvolture déguisée et rafraîchissante. Dépeindre un monde au bord de la rupture pourrait vite sombrer dans le pire des pathos mais l’auteur y sème un tel grain de folie et de drôlerie que ce débat déprimant et pessimiste laisse germer une lueur d’optimisme, un espoir….quand bien même le tableau dépeint en laisse peu.

Effectivement, le monde de Werber laisse peu de place à la bonté et rares sont ses créatures en totale abnégation. Un monde où Femen et étudiants manifestent dans les rues du Caire, où l’intolérance bride l’évolution des peuples, où les guerres se décident autour d’un verre de cognac afin de réguler la population devenue trop importante, où le réchauffement climatique n’affole personne, où les politiciens sont véreux et pervers….Entre conquête spatiale et atavisme préhistorique, l’univers de Bernard Werber est un pamphlet contre l’attentisme et l’inertie de notre société, contre une planète détruite par notre consumérisme outrancier.

« N’attribuez jamais au destin contraire quelque chose qui peut s’expliquer tout simplement par la bêtise humaine »

Sans doute que ce troisième opus aurait mérité un format un peu plus court. Les presque 600 pages peuvent paraître un peu longues, voire carrément rébarbatives pour les non initiés mais les chapitres se succèdent, agrémentés d’extraits de l’Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu, (intermède passionnant d’informations réelles), et cette lecture simple et rapide fait oublier l’épaisseur de cet OLNI.

On peut ne pas aimer le « style Werber », on peut être indifférent à sa prose si particulière qui laisse peu de place aux longues descriptions et qui va droit au but, mais si l’objectif de l’auteur est atteint, on ressort de cette lecture un peu plus conscient, un peu plus empathique et peut être un peu moins égoïste. Quand bien même l’effet est souvent éphémère, Werber aura atteint sa cible et rien que pour cela, ça en vaut la peine.

4COEURS2

 

Humeur musicale

Un des rares titres cités dans ce roman. Ca tombe bien, il est inoubliable.

4ème de couv’

 

7 joueurs, 7 visions du futur.20100113PHOWWW00488
Chacun tente d influencer l avenir.
Mais c est sans compter sur le 8e joueur,
notre mère la Terre,
qui n a pas dit son dernier mot …

Le plus scientifique de nos romanciers poursuit sa saga des micro-humains sur fond d apocalypse. Alors qu une 3e guerre mondiale se profile à l horizon, Gaïa, la Terre, semble vouloir se rebeller contre ses habitants. Humains et micro-humains prêteront-ils attention à sa voix ?

 

 


 


Publicités

13 réponses »

  1. Etant conquise par cet auteur, je dois absolument lire cette trilogie….quand?? je ne sais pas encore mais je la lirai 🙂

  2. J’avais un peu lâché Werber ces derniers temps, plus par manque de temps que par déception. J’ai renoué avec cette trilogie et j’ai été de nouveau sous le charme. Toujours aussi efficace !

  3. Werber était mon auteur fétiche il y a une vingtaine d’année .. la trilogie des fourmis et ensuite la trilogie des thanatonautes .. .. ensuite il a un rythme tellement infernal (un roman chaque année) que je n’ai pas eu le temps de suivre, mais j’ai hâte de m’y remettre 😉

      • De rien 😉
        Ce qui est bien maintenant qu’il a fini cette série, c’est que je vais pouvoir l’emprunter à la biblio et la lire d’une traite 😉

  4. les roman qui font preuve d’empathie sont toujours une bénédiction !
    Bon maintenant que tu as lu ton Werber, il te reste ton Cleave, hein 😉

A vot' bon coeur m'sieurs dames...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s