Khara David

David Khara, Les vestiges de l’aube

Ce diaporama nécessite JavaScript.

4ème de couv’

ob_083f73_kharaDepuis les attentats du 11 septembre, Barry Donovan est dévoré par le désespoir. Et ce n’est pas son métier de flic, dans un New York accablé par la criminalité, qui lui remonte le moral.
Son seul réconfort : les conversations virtuelles qu’il entretient chaque soir avec un certain Werner Von Lowinsky, aristocrate cultivé et apaisant. Peu à peu, sans s’être jamais rencontrés, ils deviennent amis, se confiant leurs préoccupations les plus secrètes, échangeant sur les sujets les plus intimes.
Mais Barry ignore encore que Werner n’est pas un homme comme les autres…

 

Des collines de Virginie au cœur de Manhattan, de la guerre de Sécession au XXIe siècle, des flics aux vampires, David S. Khara prouve ici qu’il a trouvé sa voie.

Humeur musicale

Vous avez demandé un vampire ?

 

Mon avis

3 ETOILES

On pourrait croire que tout a été écrit sur le sujet « vampire ». Que toutes les époques ont eues leurs lots de suceurs03 de sang et autres goules.

Tout ? Non, car David Khara a pris un pari risqué : celui de revisiter le mythe de Dracula, d’en faire un « tchateur » en mal d’humanité qui surfe sur le web, y passe ses commandes comme tout un chacun, pirate le câble et…repasse ses chemises !

Pari réussi pour cette adaptation on ne peut plus originale qui fait plonger le lecteur dans les affres d’un vampire en quête d’amitié, se prenant d’affection pour un simple flic et ouvrant la porte à de futures aventures en duo très divertissantes.

Le choix de l’écriture à deux tons est judicieux et les chapitres en mode « confession d’un vampire » engendrent un réel attachement à ce personnage hors du commun, l’auteur créant, par là même, une proximité, voire une intimité très aiguë entre le lecteur et le personnage principal.

Plus profond qu’une banale et énième histoire de mort-vivant, c’est un joli conte d’amitié entre deux êtres que tout oppose et qui pourtant se retrouvent dans les épreuves qu’ils ont subies.

Traitant, en toile de fond, de la solitude des êtres et des relations d’amitié ou d’amour intenses et sincères qu’internet est capable de créer mais aussi des drames post 11 septembre 2001, l’auteur réussit à mettre en exergue notre société moderne. La sauce prend et ces quelques 250 pages se laissent lire avec un réel plaisir.

Le décor est donc planté pour de future enquêtes de ce binôme atypique, ce premier opus faisant plutôt la part belle à la présentation et à leur rencontre, laissant un peu de côté l’intrigue qui finalement, a une importance moindre.

Malgré quelques clichés et codes du genre inévitables, David Khara a réussi la création d’un univers bien à lui, donnant envie de suivre les aventures décalées de ses deux héros avec grand intérêt.

Publicités

7 réponses »

  1. donc toi aussi ça te travaille cette histoire de repassage de chemises 😉
    Même si j’ai trouvé le récit un peu court, j’ai adoré ces deux personnages là, et si tu lis la suite tu verras que le relation continue à être intéressante

    • Ben oui je déteste repasser alors forcément. .. 😉
      La relation entre les deux personnages est ce qu’il y’a de plus intéressant et donne vraiment envie d’en découvrir plus alors oui je pense que je retenterai l’expérience 🙂

A vot' bon coeur m'sieurs dames...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s