Senécal Patrick

Patrick Senécal, Le passager

Résumé

Etienne Séguin n’a pas trente ans. Originaire de Drummondville, demeurant depuis quelques années à Montréal, il vient d’accepter un poste de professeur de littérature au cégep de sa ville natale. Qu’à cela ne tienne, il fera l’aller-retour par l’autoroute 20 ; le trajet ne prend pas plus d’une heure, cela lui permettra d’écouter la radio et, surtout, d’oublier sa récente séparation ! Peu de temps après, Etienne remarque un autostoppeur, toujours posté au même endroit au moment où il passe. Pourquoi ne pas le faire monter afin de rompre la monotonie de la route ? Dès la première rencontre, le jeune homme comprend que son passager l’a connu dans son enfance. Mais voilà : Etienne souffre d’amnésie et n’a aucun souvenir de ses jeunes années. C’est alors que les questions surgissent dans son esprit : qui donc est ce passager qu’il a pris l’habitude d’embarquer ? Et qu’ont-ils fait ensemble, dans leur jeunesse ?
Le Passager : un roman d’une tension extrême, par l’auteur des Sept jours du talion.

L’auteur

Bachelier en études françaises de l’Université de Montréal, il enseigne depuis quelques années la littérature, le cinéma et le théâtre au cégep de Drummondville. Il publie en 1994 un premier roman d’horreur: 5150 rue des ormes. En 1997, le théâtre de La Licorne monte à Montréal sa première pièce, Les Aventures de l’inspecteur Hector. Son troisième roman, Sur le seuil (Alire, 1998), a obtenu des critiques enthousiastes et a inspiré un long métrage réalisé par Éric Tessier, avec Michel Côté et Patrick Huard.

Après Aliss(Alire, 2000), qui a obtenu le Prix Boréal 2001, il a signé un suspense psychologique, Les Sept Jours du talion (Alire, 2002). En 2001 et 2003, les éditions Alire ont réédité ses deux premiers romans, soit 5150 rue des Ormes et Le Passager. Son sixième roman, Oniria (Alire, 2004), est un thriller fantastique et horrifique. Il a aussi écrit le 7e épisode de la série La Chambre No. 13, réalisé par (Éric Tessier), qui a été diffusé à Radio-Canada le 15 mai 2006.

En février 2007, après 3 ans de labeur, il sort Le vide (Alire 2007). C’est le premier roman inédit à paraître en grand format dans cette maison d’édition et la sortie la plus médiatisée de son existence. Il a été au sommet des ventes pendant plusieurs semaines. Il publie en 2009 un autre thriller, Hell.com, qui le confirme comme un écrivain populaire.

Deçu de ne pouvoir faire lire ses prouesses à ses enfants, il publie, en septembre 2007, son premier roman pour jeunes, Sept comme Setteur, aux éditions de la Bagnole. Le roman est en cours d’adaptation cinématographique (en date du 10 juillet 2011). Il publiait aussi en 2010 un second roman pour enfants, Madame Wenham, toujours aux éditions de la Bagnole.

Son dernier roman, Contre dieu (Coups de Tête 2010), est disponible en librairie depuis novembre 2010, au Québec, et depuis janvier 2011 en Europe francophone.

En entrevue[3], Patrick Senécal explique qu’il écrira une série qui se nomme Malphas et qui racontera de courtes histoires différentes qui se passeront dans un Cégep. Le premier tome, « Le cas des casiers carnassiers », est prévu pour le 3 novembre 2011 aux éditions Alire.

Tous les romans de Mr. Senécal pourraient se retrouver au cinéma: Sur le seuil, 5150, Rue des Ormes (film) et Les 7 jours du Talion (film) ont déjà été réalisés. 5150 rue des Ormes est sorti au cinéma le 9 octobre 2009 tandis que Les sept jours du Talion l’a été le 5 février 2010. Daniel Roby devrait réaliser Hell.com au courant des prochaines années.

L’auteur a aussi scénarisé la websérie « Reine Rouge », présenté au printemps 2011. Senécal, appuyé par Olivier Sabino et Daniel Grou(Les 7 Jours du Talion,10 ½), réalise la série qui porte sur Michelle Beaulieu (vedette de 5150, Rue des ormes et Aliss) et son parcours d’adolescence, pour finalement devenir la très puissante reine à Wonderland (évènements relatés dans le roman de Aliss). La première saison compte huit épisodes de dix minutes qui sont lancés en DVD en mars 2012.

Mon avis

                                                                  et ceux des autres:  Côté blogue

Tabarnac! Dis-je en refermant ce livre! C’est un ostie de criss de bon bouquin !! Bon d’accord, je ne vais pas étaler ma science en expressions québécoises mais que voilà un bon écrivain qui nous vient de ce si beau pays.

L’histoire?  Etienne, 30 ans, obtient un poste de prof de littérature au Cégep ( l’équivalent de nos collèges) de Drumondville, sa ville natale. Son trajet quotidien est si monotone, qu’il prend un autostoppeur et qu’il se lie d’amitié avec ce dernier. L’histoire pourrait être banale mais Etienne, qui n’a aucun souvenirs de sa petite enfance, fait des rêves, a des flashs depuis qu’il a rencontré Alex et il est certain qu’il l’a connu pendant sa période d’amnésie. De fil en aiguille, Etienne se rend compte qu’il a dû faire des choses étranges avec Alex et il cherche à savoir ce que sa mémoire a occultée.

En 200 pages, l’étrange et l’horreur va crescendo et le final étonnant m’a complètement scotché. Etienne va se faire dépasser par les événements et le piège va se refermer sur lui ..

Un livre qui se dévore à toute vitesse et qui donne envie de découvrir les autres oeuvres de l’auteur. Comparé à Stephen King, Patrick Senécal fait partie de ces écrivains qui savent tenir un suspens. Les expressions québécoises apportent une réelle fraicheur à la lecture, ce qui est très surprenant pour un thriller. Je ne saurais que le conseiller! Gros bémol: presque introuvable en librairie, il faut fouiller les sites d’occasion pour trouver les Senécal mais ça en vaut vraiment la peine !

Ma note : 9/10

Site officiel de Patrick Senécal

Advertisements

4 réponses »

      • Avec plaisir!!! J’ai commencé par « le passager » et depuis cet auteur me rend dingue!!!! Ahhh les Nathalie!!!C’est toute une histoire hein!!!hihihihihi

A vot' bon coeur m'sieurs dames...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s