Tabachnik Maud

Maud Tabachnik, Ne vous retournez pas

Résumé

Stan Levine était l’un des flics les plus gradés de New York, l’un des plus brillants. Avant que Nichols ne le détruise plus sûrement que s’il l’avait tué : en enlevant et assassinant sa fille. Pendant des années, le policier a erré sans succès à la recherche du criminel. Aujourd’hui, alors qu’il entrevoit la possibilité d’une existence normale, le tueur en série ressurgit, signant son retour de deux meurtres horribles. Dans une Amérique traumatisée par les attentats islamistes, le bras de fer entre les deux hommes reprend, haletant, insoutenable

L’auteur

Sur son enfance, on ne sait rien.
Bien qu’ayant suivi des études commerciales, elle choisit de se diriger vers le métier de kinésithérapeute. Elle commence sa carrière en 1963 avec une spécialisation d’ostéopathe. Dix-sept ans plus tard, Maud Tabachnik est obligée d’arrêter son métier suite à une intervention chirurgicale et c’est à cinquante ans qu’elle décide d’essayer l’écriture.
Maud Tabachnik est une passionnée de cinéma et surtout de lecture et de poésie]. Elle écrit son premier roman, La Vie à fleur de terre en 1991. Ses thrillers politiques sont un coup de poing dans l’univers typiquement machiste des auteurs de polars.
Plusieurs de ses romans policiers se déroulent aux États-Unis car « c’est un pays où tout peut arriver. […] Le serial killer est vraiment une spécialité américaine. ». Dans certains de ses romans on retrouve deux personnages récurrents, le lieutenant de police Sam Goodman et la journaliste homosexuelle Sandra Khan ( Un Été pourri, Le Festin de l’araignée, Gémeaux, Le Tango des assassins, Mauvais frère, Désert Barbare).
Dans son roman La Mémoire du bourreau (2001), elle imagine les mémoires d’un officier SS. En 2005, J’ai vu le diable en face évoque une série de meurtres de femmes de Ciudad Juárez. Dans L’Étoile du temple, en 1997, elle évoque la persécution des Juifs aux XIe et XIIe siècle. En 1997, Fin de parcours est une série de nouvelles ayant pour point commun un meurtre dans le milieu familial].
(Source Wikipédia )

Mon avis

Ne lisez pas ce qui suit si vous n’avez pas lu le 5ème jour du même auteur !
( Voir mon article précédent )

Stan Levine, détruit par la mort de sa fille qui a été tuée par Edgar Nichols dans d’horribles circonstances, a tout perdu.
Sa femme l’a quitté , est partie avec ses deux autres enfants et il a été muté à Milwaukee où personne ne le connaît.

8 ans ont passés et Stan, devenu entre temps le flic torturé qu’il n’était pas dans le premier opus, recherche inlassablement l’assassin de sa fille, jusqu’au jour où ce dernier réapparaît à Milwaukee, sa ville natale ( et également celle de Jeffrey Dahmer, « vrai » tueur en série célèbre….).
Les meurtres atroces recommencent.

Au même moment, des attentats islamistes frappent Milwaukee et Stan mène double enquête.
Il est persuadé que Nichols est revenu pour le piéger.
A juste titre…

Je me suis demandé au départ, ce que venaient faire ces histoires d’attentats en plus de la trame principale !
L’auteure a choisi délibérément de traiter ce thème un chapitre sur deux. Très intéressant au demeurant, mais je trouvais qu’elle s’égarait.
Et pourtant non, bien au contraire !

Edgar Nichols, le tueur, est un croyant complètement dévot et adepte de la punition corporelle poussée à son paroxysme.
Il pense être un « envoyé de Dieu ».
Bien sûr, le parallèle devient évident avec les islamistes. Il trouve même que ces derniers ont des raisons pour punir ces « infidèles ».

Au final, on comprend que Maud Tabachnik tente de démontrer à quel point la foi aveugle et extrême peut être dangereuse et destructrices pour toute religion.
Enfin, comprendra qui voudra ..

J’ai beaucoup aimé ce second opus, justement grâce à cette parabole, toujours d’actualité !
Je conseille fortement.

Ma note : 9/10

Lien vers le site officiel de Maud Tabachnik

Publicités

1 réponse »

A vot' bon coeur m'sieurs dames...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s