Philippon Benoît

Benoît Philippon, Joueuse

La partie est commencée. Autour de la table, les joueurs impavides s’observent. Je reste stoïque, j’analyse mes cartes. Je suis et je relance, c’est mon jour de chance.

Quatre cartes dans mes mains, je sais que la partie est gagnée. Quatre cartes disparates et pourtant si semblables. Un carré d’as aussi impressionnant que rare.

Je les caresse du bout des yeux, je ne dois pas laisser transparaître la moindre émotion, quand bien même ils pourraient m’émouvoir ou me faire rire. Ils se ressemblent dans leurs fractures et leurs blessures. Ils sont différents dans leurs sensibilités et leurs abandons.

Voilà l’as de trèfle, le séducteur. Il joue avec son charme. Ce n’est pas le plus charismatique des quatre mais il est indissociable de cette partie qui s’engage.

Puis vient l’as de pique, sombre et merveilleux. Celui qui brille dans la nuit malgré ses ténèbres. Ce genre d’âme qui vient broyer le cœur et qui laisse exsangue face à tant d’humanité.

L’as de cœur quant à elle, est forte et fragile à la fois. Sa beauté cache la laideur de son histoire. Elle est le lien qui les unit, le voile levé sur un carré parfait une fois qu’il sera complet.

Enfin voici le divin as de carreau. Un petit bijou d’intelligence et de courage. Il est caché derrière les trois autres mais il les illumine, les rend forts. Presque invincibles.

Carré magique. Le plus puissant d’entre tous qui je sais, me fera remporter cette partie que j’ai engagée en tournant la première page.

Face à moi, un Benoît Philippon surdoué qui ne cesse de créer des combinaisons de personnages toutes plus magiques les unes que les autres. Un illusionniste de l’écriture, un enchanteur des mots.

Admirative, je me couche face à tant de talent car il est le véritable gagnant de cette partie. Je ne dévoilerai pas mon jeu et garderai au plus profond de moi ces personnages de papier merveilleux qu’on ne peut oublier.

4ème de couv’

Maxine est une de ces femmes à qui rien ne résiste. Elle tombe sous le charme de Zack, joueur de poker professionnel comme elle, mais elle n’en montre rien. Un manipulateur professionnel ne dévoile jamais son jeu. Maxine propose à Zack une alliance contre un concurrent redoutable. Piège ou vengeance… Zack n’en sait rien. Mais comment résister à la tentation du jeu ?
Maxine est une tornade qui défie le monde si masculin des joueurs de poker. Elle est bien décidée à régler ses comptes, coûte que coûte.
Joueuse est une partie de poker virtuose où chacun mise sa vie. Un nouveau livre jubilatoire, teigneux, drôle et renversant, de Benoît Philippon, l’auteur du best-seller Mamie Luger, qui décidément aime les héroïnes qui n’ont pas froid aux yeux.  

5 réponses »

  1. Excellente chronique ! Ça vole plus haut que « je suis l’as de trèfle qui pique ton coeur, Carreau-line » 😆 (on a les références que l’on peut).

    Pas encore lu ce roman, il est sur ma PAL urgente depuis sa sortie, c’est te dire comment tournent mes urgences 😆

    • Ho je te connais assez pour savoir que ta pal atteint la lune plus vite que Pesquet… 🤣
      J’ai arrêté de me mettre une telle pression depuis belle lurette.
      Tu vas beaucoup aimer ce roman

      • J’aime la pression, quand elle n’est pas stressante 😆

        Pesquet a photographié ma PAL de l’ISS… il pensait que c’était une tour gigantesque 🙂

        Ok, je note que je dois le lire plus vite que ça 🙂

A vot' bon coeur m'sieurs dames...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s