Wellington David

David Wellington, Positif

51pBDQmBVbL__SX210_Le mythe des zombies demande une bonne dose d’imagination pour le réinventer. Max Brooks l’avait parfaitement fait dans « World War Z » en choisissant un récit fait d’une multitude de témoignages. David Wellington s’y est essayé à son tour et le résultat est un récit post-apocalyptique plutôt réussi.

Le choix de l’auteur est astucieux. Situer l’action 20 ans après l’apocalypse zombie et centrer le récit sur quelques survivants porteurs d’un virus en incubation permet de se démarquer dans la multitude de romans du même genre.

Dans « Positif », les zombies n’arrachent aucun organe et ne démembrent personne, ce qui rassurera les âmes sensibles. Exception faite de quelques morsures de temps à autre, les morts vivants ne sont au final qu’une menace assez lointaine et laissent le premier rôle à l’homme, ce dernier ayant suffisamment de matière en lui pour incarner la violence ou (et) le mal.

« Positif » est, vous l’aurez compris, autre chose qu’un énième roman zombiesque. La raréfaction de la population permet à l’auteur de mettre en exergue la noblesse des uns et l’infamie des autres. Le personnage principal s’en trouve magnifié au fil des pages et David Wellingon en profite pour fondre dans son récit une véritable étude sociologique sur les rites initiatiques du passage à l’âge adulte, les conflits intergénérationnels et les fondations d’une communauté.

Certains passages auraient mérités un développement plus important mais cela aurait également ajouté quelques centaines de pages à un roman qui en comporte déjà 500. Entre deux maux, Wellington a choisi le moindre et ma foi, le résultat obtenu est de qualité malgré quelques raccourcis temporels que j’ai trouvés assez regrettables et préjudiciables pour le maintien de la tension du récit.

Quant aux références cultes citées sur la couverture, elles restent toutes subjectives, l’histoire n’ayant qu’un rapport assez lointain avec les deux à mon sens. Marketing intelligent et malin puisqu’ayant parfaitement fonctionné sur ma petite personne…

Ceci-dit, « Positif » est un roman assez bluffant, bourré de qualités et qui sort des sentiers battus. Le choix du traitement est judicieux et peut, de ce fait, attirer un lectorat plus large que ce que le genre a l’habitude de faire. En revanche, il risque de décevoir les amateurs habitués à des textes plus gores et plus violents. Mais je les aurais prévenus.

 

 

3COEURS 

Humeur musicale

Excellent groupe américain de métal alternatif: Stone Sour

Même si le contexte est différent, ce morceau parle de contamination et d’épidémie.

.

 

4ème de couv’

David-Wellington

Tout le monde peut être positif !Le signe « + » tatoué sur le bras de Finnegan fait de lui un Positif. A tout moment, le « virus-zombie » dont il est le porteur peut s’activer et le transformer en un monstre affamé. Sa seule chance d’accéder à une vie normale est de survivre aux deux années de la période d’incubation !

Publicités

40 réponses »

  1. Je suis intriguée par ce roman même si je n’ai quasiment lu aucun titre où les zombies sont présents mais tu me donnes envie de le découvrir 🙂

  2. Bon, ben, t’as réussi ton coup, je suis tentée, là !! Hé, niveau mecs, les zombies, c’est pas super, sauf si c’est un zombie riche alors là, ça vaut le coup… pour le reste, ils perdent des morceaux d’eux un peu partout, ça fait désordre…

  3. Ca m’a l’air pas mal du tout, et hier il était en promo numérique, si je l’avais vu sur ton blog avant, j’aurai surement craqué!!!!;)
    Je me suis mise à la sauce Zombie il y a peu, et n’étant pas trop une chevronnée, je pense qu’il pourrait remplir son rôle. Merci de la découverte!

  4. ben moi elle me parle cette histoire. Les trucs de zombies ce n’est pas trop… mon truc, mais les histoires post-apocalyptiques si ! Donc, je dois dire que la découverte que tu m’as fait faire me donne envie de le rajouter dans ma liste.

A vot' bon coeur m'sieurs dames...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s