Collins Suzanne

Suzanne Collins, Hunger games


RÉSUMÉ DU TOME 1

Dans un futur sombre, sur les ruines des États-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur.
Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l’arène : survivre, à tout prix.

Quand sa petite soeur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n’hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. À seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature…

BIOGRAPHIE DE L’AUTEUR

Diplômée de l’université d’Indiana, Suzanne Collins depuis 1991 écrit des scénarios et des histoires pour des programmes de télévision jeunesse, notamment pour la chaîne Nickelodeon. Elle écrit aussi des histoires pour les plus petits. Plus récemment, elle a été scénariste en chef de la série Clifford’s Puppy Days pour Scholastic Entertainment. Collins vit dans le Connecticut avec sa famille, dont ses deux enfants, entourée de chatons adoptés
Source Wikipédia

MON AVIS

Un futur d’après guerre.  12 districts, où les gens vivent dans la famine, entourés de clôtures électrifiées.
Dans le district 12, le plus misérable, vit Katniss 16 ans. Elle nourrit sa famille depuis la mort de son père dans une mine de charbon.
Tous les ans, lors d’un jeu télévisé organisé par le Capitole , les Hunger Games, 2 enfants de 12 à 18 ans de chaque district sont choisis au hasard pour y participer et prouver au peuple que le gouvernement est tout puissant.
C’est ainsi que Katniss, se portant volontaire à la place de sa petite soeur, va y participer.

En général, je suis plutôt bon public pour ce style de littérature « adolescente ». A partir du moment où c’est bien écrit et que l’histoire est bonne.
J’ai adoré Harry Potter, détesté Twilight, j’étais donc très curieuse de lire Hunger games.

Le thème n’a rien de nouveau, c’est du déjà vu avec Running Man ou Marche ou crève de Stephen King.
Même si on peut penser que Suzanne Collins a voulu critiquer le phénomène  » télé réalité », le côté révolté de l’héroïne est bien mou en rapport. J’espérais un peu plus de rébellion.
Pour ceux qui aiment le côté gnangnan et romantique ( je n’en fait pas partie…) , nous avons bien sûr droit à l’histoire d’amour. Sans débauche d’hormones en fusion heureusement!

J’ai trouvé fort dommage de ne pas avoir donné un peu plus de détails sur le Capitole ( capitale du pays où vivent les nantis ).  Le sujet est trop vite survolé, comme les autres « tributs », quasi inexistants à part 3 ou 4 qui ont un rôle plus ou moins important dans l’histoire.

Les atouts de ce roman c’est l’héroïne, Katniss. Personnage attachant et lucide et Haymitch, mentor alcoolique dont j’espère que le personnage sera développé dans le prochain tome.

Parlons un peu du style. Plat et fade malheureusement. Rien de transcendant, des phrases et des mots simplissimes malgré un bon rythme efficace.
Bref, aurait mérité une meilleure exploitation pour élargir l’âge des lecteurs…

MA NOTE: 6/10

.

.

RESUME DU TOME 2

Après le succès des derniers Hunger Games, le peuple de Panem est impatient de retrouver Katniss et Peeta pour la Tournée de la victoire. Mais pour Katniss, il s’agit surtout d’une tournée de la dernière chance. Celle qui a osé défier le Capitole est devenue le symbole d’une rébellion qui pourrait bien embraser Panem. Si elle échoue à ramener le calme dans les districts, le président Snow n’hésitera pas à noyer dans le sang le feu de la révolte. A l’aube des Jeux de l’Expiation, le piège du Capitole se referme sur Katniss…

MON AVIS:

J’ai attaqué ce 2ème tome avec l’espoir d’y trouver un contenu plus captivant que le premier.
C’est le cas…..les 50 dernières pages !

Où on retrouve Katniss, notre mignonne héroïne, gagnante des derniers jeux, plus ou moins tranquillement installée dans une belle maison toute neuve au milieu de son district crevant de faim pendant qu’elle vit  (presque) dans l’opulence.
Elle a même le téléphone dans sa maison mais elle ne peut appeler que les 2 ou 3 autres personnes qui l’ont ! Ha ha ha
Bon d’accord, elle distribue de la nourriture aux pauvres, mais soyons sérieux !
Cela aurait été plus crédible de la faire déménager au Capitole.

Les 3/4 du roman sont consacrés à la tournée des districts. Bon, très bien me suis-je dit, je vais avoir un peu de description de ces fameux districts. Hé bien non, à part le 3ème d’où était originaire la petite Rue, c’est traité à la va vite alors que c’est censé durer des semaines.
Grosse déception, moi qui aime qu’on titille mon imaginaire. Là, le lecteur fait tout (trop ) le boulot.
Je  ne demandais pas des chapitres à la Tolkien mais quand même…

Parlons de l’histoire d’amour.
Je l’aime mais lui peut être pas, je change d’avis au chapitre suivant, c’est l’autre que j’aime et lui m’aime t’il ? Et Ho mon Dieu, il m’a donné un baiser!..
 Que de mièvreries inutiles qui ne font que donner une image de gamine capricieuse et égoïste au personnage, alors qu’elle était attachante dans le premier tome.

La seule partie intéressante, c’est la fin.
Katniss et Peeta retournent dans l’arène pour les jeux de l’expiation. Pièges a gogo, enfin un peu d’action.
Arrêt sur image d’autres participants avec quelques développements sur leurs caractères et leurs vies et vlan ! C’est fini !
La fin des jeux est arrivée comme un cheveu sur la soupe alors que ça commençait enfin à devenir intéressant.
Et me voilà déçue, à regarder le 3ème tome d’un air dubitatif et à me demander si ça en vaut bien la peine ….

MA NOTE: 5/10

.

.

RÉSUMÉ DU TOME 3

Contre toute attente, Katniss a survécu une seconde fois aux Hunger Games. Mais le Capitole crie vengeance. Katniss doit payer les humiliations qu’elle lui a fait subir. Et le président Snow a été très clair: Katniss n’est pas la seule à risquer sa vie. Sa famille, ses amis et tous les anciens habitants du district Douze sont visés par la colère sanglante du pouvoir. Pour sauver les siens, Katniss doit redevenir le geai moqueur, le symbole de la rébellion. Quel que soit le prix à payer.

.

Ce n’est plus un air dubitatif que j’ai, mais consterné….
Comment créer une dystopie et aller de Charybde en Scylla !

Pour la petite histoire, on retrouve notre gourde de Katniss, qui a « encore » réussi à finir les Hunger Games.
Le district 12 a été complètement détruit et les autres districts sont en pleine révolte.
La voilà catapultée, elle, ses amis et sa famille, dans le mystérieux district 13, miraculeusement survivant depuis des décennies,  sous terre et avec l’arme nucléaire s’il vous plaît !
Bon, passe encore….
Là dessus, Katniss est désignée comme symbole de la rébellion et doit tourner des spots de contrebande….sur les champs de bataille ! Grotesque !

Encore une fois, certains passages  sont survolés et bâclés, comme la libération de Peeta qui dure 2 pages.
L’histoire d’amour est toujours sans aucun intérêt, avec des questionnements ridicules et enfantins.
C’est d’une platitude affligeante. Les scènes de combat sont mal décrites, c’est confus.
Les personnages qui meurent au fil de l’histoire laissent complètement indifférents.

Je n’ai même pas réussi à aller jusqu’à la fin, j’ai passé les cent dernières pages et me suis contentée de l’épilogue.
En ce qui me concerne, inutile d’en dire plus, ça n’en vaut pas la peine.
Dommage, le premier se laissait lire et l’adaptation cinématographique est pas mal.

Sans doute aurais je apprécié ce livre il y’a 25 ans, quoique…

MA NOTE: 3/10

Publicités

8 réponses »

  1. Je n'ai lu que le premier, mais j'ai plutôt bien aimé… A voir avec la suite. En tout cas le film était sympa aussi, mais je l'ai trouvé moins violent que le bouquin. Certaines scènes ne sont pas assez précises par rapport aux descriptions du livre.Comme quoi, tous les goûts sont dans la nature …

  2. Il a été encensé par la critique, c'est vrai qu'il y'a peu d'avis négatif.Je dois avoir passé l'âge de ce genre de littérature :)Mais tu devrais essayer de lire au moins le 1er tome, c'est pour moi, le seul qui vaille la peine.

  3. Tu fais partir des rares qui n'ont pas aimé cette trilogie. Pour ma part je ne l'ai pas encore lu donc je ne peux pas d'avoir d'avis; mais comme on dit souvent: Il en faut pour tout les gouts.

A vot' bon coeur m'sieurs dames...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s