Marion Isaac

Isaac Marion, Vivants

vivants-isaac-marionParce que l’être humain craint l’apocalypse plus que tout, il a crée des mythes et des légendes qui le plonge dans l’angoisse de la fin du monde. Parce que la fin de son règne est la pire de ses frayeurs, il a oublié à de nombreuses reprises d’être rationnel. Alors les monstres sont nés : Vampires, loups-garous, zombies…tous fécondés par des cerveaux humains trop inquiets pour affronter la réalité. Ils désacralisent ou bien ils rassurent.

Et puis soudain, quelques histoires émergent pour trouver un remède à l’invasion. De celles qui tentent de freiner un armageddon issu d’une imagination trop fertile, de celles qui essaient de réconcilier les Hommes et leurs créatures. Repentir, déception ou utopisme ? Je n’ai pas la réponse mais assurément « Vivants » est de celle-là.

Isaac Marion réécrit le mythe des zombies à sa manière et assume la rupture avec les codes traditionnels. Cela donne ce roman plein de dérision et tout à fait agréable à lire.

Ré-humaniser les morts-vivants, les rendre conscients de leur état est assurément une excellente idée et il s’agit du premier roman, à ma connaissance, qui utilise une telle perspective. Le résultat est à la fois drôle et assez attendrissant.

L’humour d’ailleurs est,à mon sens, la qualité la plus importante de ce roman. C’est lui qui sauve de l’ennui une énième expérience du folklore zombies. Remplacées par une histoire d’amour qui, somme toute, est le noyau du roman, les situations burlesques malheureusement, ont tendance à disparaître vers la fin du roman, ce qui affaiblit considérablement l’efficacité du scénario.

Rendons à l’auteur ce qui lui appartient, il a le mérite de ne pas sombrer une seule fois dans la mièvrerie qui aurait transformé un roman distrayant en une sombre resucée d’un « Twilight » pour morts-vivants.

Adapté au cinéma, « Vivants » est une distraction courte et bien écrite. On y retrouve évidemment les réflexions habituelles sur l’humanité mais sans pour autant que ces dernières prennent le devant de la scène, cette dernière étant trop réduite pour en faire une tribune contre les travers de l’espèce humaine.

De la bit-lit honnête, drôle et de qualité. Le genre qui fait sourire et qui ferait presque oublier, l’espace de quelques heures, la fin programmée d’une humanité.

 

 

4ème de couv’

R est un zombie. Il n’a pas de nom, pas de souvenirs, pas de pouls. Mais il rêve.isaac-marion-large
Dans les ruines d’une ville dévastée, R rencontre Julie. Elle est vivante, palpitante. C’est un jaillissement de couleurs dans un camaïeu de gris. Et sans vraiment savoir pourquoi, R choisit de ne pas la tuer. C’est le début d’une étrange relation, à la fois tendre et dangereuse.
Ce n’était jamais arrivé. R bafoue les règles des Vivants et des Morts.
Il veut respirer de nouveau, il veut vivre, et Julie va l’aider. Mais leur monde ne se laissera pas transformer sans combattre.

 

Publicités

48 réponses »

  1. Je n’ai pas lu ce roman, mais je crois que j’en ai vu l’adaptation au ciné et c’était pas mal .. rien à voir évidemment avec ceux de Walking dead 😉

  2. ça a l’air très original comme histoire ! C’est vrai que j’ai une préférence pour les histoires de vampires et que je connais très peu les zombies 😉

    • je t’avoue que j’ai plutôt l’habitude des zombies dignes de ce nom à la « Walking dead ». Ceux-ci étaient un peu trop vivants au final…lol . En revanche, c’est une lecture plutôt sympa et j’ai passé un bon moment.

  3. Ah oui je crois avoir vu la bande-annonce du film il y a quelques temps. Je ne savais pas qu’un roman se cachait derrière à la base. Bon si c’est pas mièvre ça vaut peut-être le coup d’oeil alors 🙂

  4. Es-tu en train de me dire que ces zombies sont différents de ceux qu’on rencontre habituellement? Parce que, perso, les zombies, j’aime pô du tout! Ils manquent de classe! 😉 J’adore vampires, loups-garous et autres créatures, mais pô les zombies! Cependant ta chronique donne envie d’en rencontrer au moins un! 😉

A vot' bon coeur m'sieurs dames...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s