Kirk Shannon

Shannon Kirk, Méthode 15-33

109046302Oublions toutes les idées reçues que nous avons sur les sempiternels romans en huis clos. Oublions les jeunes filles en fleur écervelées et superficielles. Oublions tous les codes du thriller car Shannon Kirk est complètement sortie du cadre.

Une pauvre petite fille riche et enceinte, enlevée à l’aube de ses 16 ans et séquestrée par des ravisseurs désaxés : le sujet était presque casse gueule tant les enlèvements d’enfants ont inspiré maints et maints auteurs sauf que Shannon Kirk a eu la brillante idée de retourner complètement la situation en mettant en scène une surdouée à la limite de la sociopathie, sorte de Mac Gyver froide, calculatrice et ado.

L’idée en elle-même surprend de bien des manières et met à bas toutes sortes de clichés du genre. L’auteure veut interpeller son lecteur et c’est réussi.

La construction est intelligente. Roman à deux voix, l’alternance de narration évite la lassitude qu’aurait pu engendrer un point de vue exclusif. La psychologie, parfois assez savoureuse, des personnages est fouillée sans que cela vole de la place à l’action. Tous les détails sont minutieusement posés et permettent de mettre en place une histoire solide dans un format court de moins de 300 pages.

Le ton parfois ironique vient adoucir le côté dramatique de la situation et quelques ébauches de sourires viennent surprendre pendant la lecture, face à cette jeune fille de seize ans qui donnerait presque envie de maternité à une réfractaire telle que moi, c’est dire.

Il faut dire que Shannon Kirk a crée un personnage hors du commun, qui puise sa force dans son manque d’empathie mais également dans son amour de mère. Le contraste est lourd de sens et pointe le doigt vers cet incommensurable sentiment qu’une mère éprouve pour son enfant.

Sans trop en dévoiler sur ce personnage hors du commun, elle possède une volonté de fer et a développé la méthode parfaite pour se protéger de la douleur et de l’amour. La première résultant inévitablement du second. Pervers mais si humain.

En un mot comme en cent, « Méthode 15-33 » va ravir tous les lassés de thrillers classiques. L’auteure avocate, dont c’est le premier roman, a réussi à insuffler de l’émotion malgré la froideur et des sentiments malgré l’indifférence. Dans un format aussi court, cela relève souvent de la gageure. Le pari est gagné, le roman est une réussite.

 

4COEURS

 

Humeur musicale

Ce morceau de Santana est cité dans le roman, ne nous en privons pas!

 

4ème de couv’

Imaginez une jeune fille de 16 ans, enceinte et vulnérable, que l’on vient d’arracher de force à la douceur de son foyer pour la jeter dans uneshannon-kirk camionnette crasseuse. Elle est seule, terrifiée… Maintenant, imaginez une jeune fille de 16 ans, enceinte et manipulatrice de génie, que l’on vient de jeter à l’arrière d’une camionnette crasseuse. Dès les premières minutes de son enlèvement, elle se focalise avec calme et détermination sur deux choses : sauver l’enfant qu’elle porte et se venger. Méthodique et calculatrice, elle met au point un plan à l’organisation quasi scientifique où rien n’est laissé au hasard. Sa volonté de fer et son ingéniosité seront ses meilleures armes contre la brutalité de ses oppresseurs et il ne lui restera alors plus qu’à attendre le moment idéal pour lancer son attaque.
Méthode 15-33 renverse les codes du genre et raconte ce qui se produit lorsque la victime a un comportement tout aussi sociopathe que celui de ses ravisseurs. L’écriture de Shannon Kirk est précise, efficace, charpentée. Le genre du thriller est pris d’assaut par un prodige du genre dans ce page-turner d’une qualité littéraire incontestable.

Publicités

44 réponses »

  1. Punaise, tu mets les mots juste sur mon ressenti. C’est une vrai sociopathe cette gamine. Et j’avoue que j’ai adoré ce bouquin alors que quand on y regarde de plus près nos protagoniste sont réellement de véritable tordus. Entre sociopathe et psychopathe nous sommes servis.
    Et oui, l’auteur a fait fort en bousculant les codes du thriller et avec son écriture précise et sculpturale. C’est précis et taillé au scalpel.
    Une nouvelle fois merci d’avoir sur mettre les mots sur un livre que j’ai vraiment apprécié.

  2. kikou
    çà faisait longtemps
    comme d’habitude, ça marche, tu nous mets l’eau à la bouche…
    tu en seras pour tes frais tu me le prête, je ne peux tout acheter 🙂 bien sur
    ce sujet m’intéresse,
    bnien sur ta chronique est parfaite comme d’hab, allez je t’attends.

  3. Tout pareil (encore !!) 😉
    Tu m’enlève les mots de la bouche, rien à rajouter, sinon qu’on en redemande des thrillers de cette qualité

  4. je l’ai reçu il y a peu, et je t’avoue que le pitch titille ma curiosité, mais je me mefie, souvent pour les thriller les couv et les résumés sont alléchants pour un rendu au final décevant car convenu et déjà vu. Ton avis me sussure que je devrais donner sa chance à celui ci ! 😉

    • Connaissant un tout petit peu tes gouts, je ne suis pas persuadée que cela te plaise. Je pense que tu apprécieras le style et l’originalité mais le thriller n’est pas vraiment ta tasse de thé si je ne m’abuse 🙂
      Ceci dit je peux me tromper !

A vot' bon coeur m'sieurs dames...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s