Favan Claire

Claire Favan, Apnée noire

Ce diaporama nécessite JavaScript.

4ème de couv’

apnee-noire« Vêtue d’un pyjama en satin écru, la jeune femme repose dans une baignoire remplie, en position de foetus inversé. Ses mains et ses chevilles sont étroitement liées derrière son dos et elle flotte encore avec un soupçon de grâce. » A Columbia, sur la côte est des Etats-Unis, c’est la scène macabre que découvre le lieutenant Sandino. Officier intègre, c’est aussi un homme brisé depuis la disparition de sa famille. Pour mener cette enquête, il doit collaborer avec Megan Halliwell, l’agent du FBI qui a permis l’année précédente l’arrestation de Vernon Chester, un tueur psychopathe qui vient d’être exécuté. Très vite pourtant, il apparaît que ce dernier meurtre présente des ressemblances troublantes avec les crimes commis par Chester. Comment est-ce possible ? Tandis que Megan n’ose imaginer le pire, une erreur judiciaire, Sandino se concentre sur certaines incohérences. De discordes en silences la relation des deux policiers évolue, alors que chaque jour le tueur semble se rapprocher d’eux, omniprésent et insaisissable…

Humeur musicale

Un fabuleux morceau du non moins fabuleux « Black album », juste pour le rythme rapide que l’on retrouve dans le roman.

.

Mon avis

4-etoiles

Il paraît que les Etats-Unis détiennent le triste record du nombre de tueurs en série ( plus de 500 à ce jour) imagesCADE3IULalors que la France en affiche à peine une ridicule quarantaine. Pas étonnant que Claire Favan ait planté sa tente chez l’oncle Tom, un serial killer, c’est avant tout américain, tout le monde sait ça, d’ailleurs 80% d’entre eux sont nés sur le sol américain. C’est pour dire…

Le thème de prédilection de Claire Favan est donc le sociopathe (ou pervers ou psychopathe), appelons le comme nous voulons, le résultat étant en général sensiblement le même.

Il est compliqué de se renouveler avec un même sujet et Claire aurait pu tomber dans le piège de la redite ou des clichés mais c’est sans compter sur son imagination et l’auteure réussit, avec beaucoup de talent, à contourner les écueils et les mauvais courants.

L’effet de surprise de son « Tueur intime » n’est évidement plus présent mais on sent une réelle volonté de persévérer dans cette fouille de l’esprit criminel, de manière différente cette fois-ci, mais l’esprit « Claire Favan » est bien présent dans certains passages.

La psychologie des personnages est également très fouillée dans « Apnée noire » mais cette fois-ci, Claire se focalise un peu moins sur le « méchant » pour travailler un peu plus sur le « gentil ». Résultat garanti avec un flic désabusé et meurtri dont les faiblesses servent parfaitement l’histoire et une jeune agent du FBI qui n’est pas sans rappeler une certaine Clarisse Starling lors de ses face-à-face avec le tueur.

Le final, enfin, finit de convaincre du talent de Claire et prend une direction tout à fait inattendue qui saura ravir tous les amateurs de thriller.

Publicités

9 réponses »

  1. j’ai découvert Claire Favan avec ce roman, que j’ai bien aimé, même si je trouvais qu’il y avait un peu trop d’ingrédient dans cette recette diabolique ! Mais pas de quoi m’empêcher de regoûter à son oeuvre !:)

A vot' bon coeur m'sieurs dames...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s