Coups de coeur

Dimitri Rouchon-Borie, Le Démon de la Colline aux Loups ♥

CVT_Le-demon-de-la-colline-aux-loups_4282

Si Dieu existait, il rendrait son âme à Duke.

Il ferait de ce personnage un homme heureux n’ayant connu ni la crasse, ni les immondices, ni l’abominable. Il lui restituerait son enfance volée et l’épargnerait de l’innommable. Il aurait traversé la vie, comme la plupart des êtres humains le fait : sans trop de secousses, avec un juste équilibre des choses. Bénis sommes nous qui avons connu un tel destin.

Si le Démon existait, il s’acharnerait sur ces enfants.

Il leur infligerait les pires sévices et leur déroberait toute l’innocence à laquelle ils ont droit. Il prendrait plus que sa part et s’en délecterait et puis, repus, laisserait faire le destin puisque nul ne peut se remettre de telles monstruosités. Heureux que nous sommes qui n’avons connu une telle existence.

Dieu et Diable. Bien et Mal. Où est-elle cette égalité promise à la naissance? Qui donc tire les cartes et joue nos vies comme une partie de dés?

Ces quelques pages sont à la fois le Bien et le Mal. Les deux se confondent, se mélangent et s’unissent. Contraires et pourtant indissociables. Deux frères devenus ennemis mais liés par un lien inextricable: celui du sang.

Dieu et Diable existent, ils sont en chacun d’entre nous. Nous les nourrissons à chaque instant.

Et pourtant, il y a tant de nuances dans ce roman…Tant de lumières émanant des ténèbres…Une beauté à couper le souffle dans les souffrances infinies de cet être amputé de presque tout. De l’extrême obscur, voici des étincelles qui émanent de ces pages, elles irradient la petite cellule du fond de laquelle il raconte et où il cherche son âme, y cherche Dieu. El le Diable aussi.

Et les mots, et cette suite sans fin et sans ponctuation de phrases, et cette pureté derrière la violence… comme tout est beau et rayonnant. Même la mort.

Un moment rare, presque un instant de grâce.

4ème de couv’

Un homme se retrouve en prison. Brutalisé dans sa mémoire et dans sa chair, il décide avant de mourir de nous livrer le récit de son destin.

Écrit dans un élan vertigineux, porté par une langue aussi fulgurante que bienveillante, Le Démon de la Colline aux Loups raconte un être, son enfance perdue, sa vie emplie de violence, de douleur et de rage, d’amour et de passion, de moments de lumière… Il dit sa solitude, immense, la condition humaine.

Le Démon de la Colline aux Loups est un premier roman. C’est surtout un flot ininterrompu d’images et de sensations, un texte étourdissant, une révélation littéraire.

4 réponses »

  1. Tu as su trouver les mots pour parler de ce roman marquant et qui laisse des traces… Merci pour cette belle chronique

A vot' bon coeur m'sieurs dames...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s