Coups de coeur

Tiffany McDaniel, Betty ♥

Hey Betty, t’as brisé mon cœur en mille morceaux.

Chacun d’entre eux renfermaient un fragment de ton histoire.

Ils se sont envolés droit vers le ciel et se sont éparpillés à travers les nuages. Ce sont de petites étoiles à présent, qui brillent dans la nuit. Petits bouts de rien nichés dans la multitude.

L’un d’entre eux recèle l’âme du père. Celui qui sait aimer, celui qui soigne et qui console, celui dont les bras réconfortent toujours, même par delà la mort, celui sans qui rien ne serait pareil. Il brille telle l’étoile du berger, illuminant ce firmament de pages.

Un autre contient tes mots et tes poèmes. Ceux-là même que tu avais enterrés de peur qu’ils ne s’échappent. Libérés de leur gangue de terre et de papier, ils scintillent maintenant. Petites poussières persistantes qui virevoltent dans l’esprit.

Tous les maux et les injustices qu’ils recèlent ne peuvent être oubliées, c’est trop dur, trop cruel. Mais il y a tant de beauté aussi, tant d’amour qu’on en oblitère la peine pour ne retenir que la lumière éclatante qui s’en dégage.

Il y a aussi cet éclat que je veux laisser saigner pour ces femmes, pour ce qu’elles subissent et pour la souffrance qu’on leur impose. Je le veux le plus étincelant pour qu’elles sachent que je ne les oublierai pas. Pour que ces larmes pourpres se fondent en diamants lumineux qu’elles serreront dans leurs poings fermés.

Hey Betty, t’es entrée dans ma tête et dans mon cœur éclaté pour ne plus jamais en repartir.

Je veux te garder à l’intérieur de moi, je veux te chérir et te protéger. Je veux que ta joue se pose au creux de ma paume et que tes larmes salées soient des rivières qui nous emportent vers d’autres devenirs. Je veux tes sourires et tes espoirs. Je veux ta beauté et ta lumière. Je veux ta force et ton courage.

Mais surtout, je veux prendre ta douleur et la souffler si loin qu’elle ne puisse plus revenir.

4ème de couv’

« Ce livre est à la fois une danse, un chant et un éclat de lune, mais par-dessus tout, l’histoire qu’il raconte est, et restera à jamais, celle de la Petite Indienne. »

La Petite Indienne, c’est Betty Carpenter, née dans une baignoire, sixième de huit enfants. Sa famille vit en marge de la société car, si sa mère est blanche, son père est cherokee. Lorsque les Carpenter s’installent dans la petite ville de Breathed, après des années d’errance, le paysage luxuriant de l’Ohio semble leur apporter la paix. Avec ses frères et sœurs, Betty grandit bercée par la magie immémoriale des histoires de son père. Mais les plus noirs secrets de la famille se dévoilent peu à peu. Pour affronter le monde des adultes, Betty puise son courage dans l’écriture : elle confie sa douleur à des pages qu’elle enfouit sous terre au fil des années. Pour qu’un jour, toutes ces histoires n’en forment plus qu’une, qu’elle pourra enfin révéler.

Betty raconte les mystères de l’enfance et la perte de l’innocence. À travers la voix de sa jeune narratrice, Tiffany McDaniel chante le pouvoir réparateur des mots et donne naissance à une héroïne universelle.

 

12 réponses »

  1. Je me suis lancé dans ce roman sans grande conviction mais il m’a embarqué dès les premières pages. Et je l’ai refermé totalement emballé par la force et la beauté de ce récit.

  2. whhaoouuu quelle chronique !!! ben dis dont quand un bouquin te touche c’est quelque chose ! c’est un magifique ressenti ! cette fois ci je ne passerai pas à côté du bouquin puisqu’il est dans ma pile ! vu le tam tam qui a été fait autour de ce roman je craignais d’être finalement trop deçu à trop en attendre. Mais quand je te vois réagir ainsi , je me dis qu’il y a peu de chance finalement ! Encore bravo pour cette belle chronique ! bisous

  3. Tes mots sont d’une puissance folle !
    Je savais au fond de mon cœur que tu réagirais ainsi à cette lecture, il ne pouvait en être autrement. Ce livre est magique

Répondre à Yvan Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s