Antoine Amélie

Amélie Antoine, Raisons obscures ♥

Les raisons qui ont motivées Amélie Antoine à écrire son roman sont peut être obscures mais à la lecture de cette histoire bouleversante, le talent de l’auteure devient clair et transparent.

« Raisons obscures » est un roman atypique et pourtant tout y paraît si simple…Ce qui le rend si particulier tient dans sa construction même: Intelligente, habile, amenant le lecteur sur un chemin inconnu auquel il ne s’attend pas et qu’il découvre une fois la moitié du parcours effectué.

La première partie du roman pose le décor et est centrée sur une partie des personnages, l’idée étant de faire croire à un quotidien presque anodin sans pour autant que le récit sombre dans la banalité. Amélie Antoine y parle de choix assumés ou rejetés, de l’inconfort de la routine et des dangers des non-dits au sein du couple. L’écriture est fluide et maîtrisée, on ne sait à quoi s’attendre si ce n’est à un thriller «domestique» auquel on est habitué et puis…

Tous les repères s’effondrent lors de la seconde partie. Toutes les certitudes s’évanouissent et le drame qui se préparait dans l’ombre explose. Telle une bombe à retardement, le récit prend son envol et pointe le doigt sur le plus important. C’est jeté comme une évidence à la face du lecteur comme si l’auteure murmurait d’un ton moqueur: «Je me joues de toi, tu n’es qu’un pion…».

Le bouleversement est à la croisée de ce chemin. L’arbre qui cachait la forêt s’écroule. A cet instant précis, c’est l’histoire d’un calvaire. C’est le schéma d’une réalité que beaucoup ne perçoivent pas. C’est le drame silencieux, l’enfer invisible. Cet enfer-là, combien le vivent au quotidien? Combien le traversent sans même qu’on s’en inquiète quand bien même les signes paraissent si évidents?

Amélie Antoine m’a bouleversée. J’ai été chavirée par ce roman à la fois si simple et si complexe. Le réalisme de son écriture et la précision de sa plume m’ont fait ressentir le genre de maux habituellement difficile à toucher avec des mots. Ses personnages sont si tangibles qu’il est presque difficile de réaliser qu’ils ne sont que papier.

J’ai achevé ce roman des larmes plein les yeux, me remémorant ce que moi-même j’avais pu vivre. A moindre mesure.

J’ai tourné la dernière page le cœur meurtri, me demandant ce qui se cachait derrière certaines portes closes et quelles étaient les raisons obscures de certaines haines injustifiées

4ème de couv’

Deux familles ordinaires à l’heure de la rentrée scolaire.
Deux familles où chacun masque et tait les problèmes pour ne pas inquiéter les autres.
Chez les Kessler, la mère a retrouvé son premier amour.
Chez les Mariani, le père est mis à l’écart dans son entreprise.

Deux familles où règnent les secrets.
Où, sans que personne ne s’en aperçoive, un enfant est progressivement démoli par un autre.
Harcelé, rabaissé, moqué au quotidien.
Détruit dans le silence et l’aveuglement le plus complet.

Deux familles où, en apparence, tout va bien.
Jusqu’à ce que tout déraille…
Pour des raisons obscures.

Un roman sur les non-dits, les faux-semblants, et ce regard que, parfois, l’on ne sait plus toujours porter autour de soi.

Une chronique implacable sur le harcèlement, le silence des victimes, la cécité des proches, servie par une écriture puissante et cinématographique.

13 réponses »

  1. Quelle coincidence 😊
    Je viens de le terminer et mon dieu 😮 quel livre wow.
    Ta chronique est vraiment en osmose avec mon ressenti.
    J’ai tellement pleuré en le lisant.
    Je hais ce livre autant que je l’aime ♥️

  2. Les écrits d’Amélie Antoine me bouleversent aussi… C’est si crédible, ça sonne si juste, qu’on pourrait se dire qu’on lit une histoire vraie. Éprouvant oui, mais preuve d’un grand talent

Répondre à Nathalie Carnesse Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s